Si vous installiez un vitrage chauffant ?

Avr 12, 2015 0 commentaire par

Transmettre la lumière, atténuer les nuisances sonores, isoler thermiquement… autant de fonctions attribuées aux vitrages. Une nouvelle vient s’ajouter aujourd’hui : remplacer le système de chauffage traditionnel.

Après les vitrages destinés à isoler du froid, atténuer le bruit, limiter la luminosité, réduire les risques d’effraction ou accroître l’opacité à la demande, en voici un à la fonction insolite : il transforme les baies vitrées en… chauffages par rayonnement. « C’est une solution intégrée et invisible, destinée au marché résidentiel, pour apporter du bien-être dans les vérandas, loggias et jardins d’hiver. Mais elle s’adresse également à d’autres marchés : les cafés, hôtels, restaurants, brasseries, commerces. Et le tertiaire, voire les locaux humides comme les piscines, spas et salles de sport », avancent Sébastien Joly, directeur marketing, et Nicolas Riou, directeur général de Riou Glass, producteur et transformateur de verre plat, installé en Normandie.
Mais quel est le principe de fonctionnement de ce vitrage chauffant ? Une couche d’oxyde métallique d’épaisseur nanométrique est déposée sur la surface interne du verre intérieur. En lui appliquant un courant basse tension, cette couche fait office de résistance et s’échauffe. Afin de réfléchir la chaleur vers l’intérieur de l’habitation, et éviter les déperditions thermiques, le verre extérieur isolant est revêtu d’une couche faiblement émissive. Il en résulte un double vitrage dont la puissance avoisine les 250 W/m², chiffre qui grimpe à 310 W/m² avec un triple vitrage. « La solution est compatible avec la plupart des menuiseries : aluminium, acier, bois, PVC, mixtes, les châssis fixes ou ouvrants », annoncent les deux responsables. Le fabricant estime que son vitrage apporte un grand confort en formant une source de chaleur homogène qui supprime l’effet de paroi froide et stoppe les mouvements de convection d’air, liés aux appareils traditionnels. Le produit n’assèche pas l’air et supprime la condensation extérieure.

De multiples fonctionnalités

Le système de chauffage est géré par un thermostat d’ambiance et il est possible de rendre le vitrage intelligent en ajoutant des sondes de températures permettant une régulation selon des consignes vitre chauffanteparticulières. « Mais en aucun cas, la vitre intérieure ne peut dépasser les 40-45 °C, pour éviter tout risque de brûlure », assure-t-on chez Riou Glass. Le verre trempé, cinq fois plus résistant qu’un verre classique, peut être doublé d’un verre feuilleté à l’extérieur, renforçant ainsi la protection du domicile ou du commerce. D’autant que le vitrage peut être couplé à un système d’alarme ou de domotique qui lance une alerte en cas de variation de la conductivité (bris de glace). Mais si le système de baie chauffante ne nécessite aucun entretien, et que la simplicité de fonctionnement permet de le garantir 10 ans, son installation nécessite un câblage d’alimentation, similaire à celui d’un store électrique. Commercialisé depuis fin 2013, le vitrage Calor Glass reste réservé à un réseau de professionnels installateurs, formés spécifiquement à ce produit, « pour qu’il soit bien préconisé et bien installé ».

Mais concrètement, est-il possible de chauffer entièrement des pièces grâce aux seules surfaces vitrées ? L’installation d’un vitrage chauffant permet de réduire la consigne de chauffe de 2 à 3 °C, réduisant donc de 14 à 21 % la consommation. L’économie peut même atteindre les 30 % avec l’aide d’une gestion intelligente du système (programmation, capteur détectant l’ouverture des menuiseries…). Dans une maison conforme à la RT 2012, donc bien isolée, une surface vitrée de 5 m² suffirait à chauffer une pièce de 20 m². Attention toutefois au surcoût : avec un prix de 800 à 1.000 €/m² chez le menuisier installateur, le budget pour équiper entièrement une maison de ce chauffage par les fenêtres atteint vite les 15.000 € (pour le vitrage et les équipements électriques associés), sans compter les châssis… Rien d’étonnant, dès lors, que les premières réalisations soient surtout de belles propriétés disposant de vérandas et piscines intérieures, des hôtels de luxe ou des aéroports internationaux comme celui de Dubaï. Dans le désert, ce n’est pas la fonction de chauffage qui intéresse les utilisateurs mais celle de lutte contre la condensation : 200 passerelles d’accès aux avions, climatisées, présentaient ce problème dans une atmosphère chaude.

Le vitrage chauffant, un produit de luxe polyvalent, saura-t-il finalement s’imposer comme une alternative crédible aux solutions de chauffage classiques ?

Sources : www.batiactu.com

Economie d'énergie, Infiltrométrie, Isolation

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil
Aucune réponse à “Si vous installiez un vitrage chauffant ?”

Laisser une réponse