Quelles questions pour aborder sa piscine ?

Nov 05, 2012 0 commentaire par

Parmi les aménagements plébiscités par les Français figure bien entendu la piscine, et pour cause : la France est le deuxième pays au monde, après les Etats-Unis pour son taux d’équipement en piscines.
Et nos compatriotes en demandent encore.
Alors si vous n’avez pas de bassin chez vous, ou si vous souhaitez voir plus grand, nous vous proposons un petit tour d’horizon avec Joëlle Pulinx-Challet, déléguée générale de la Fédération des professionnels de la piscine.

Je veux jouer la carte de la nouveauté

Aujourd’hui, les petites piscines ont la cote, notamment pour les maisons situées en milieu urbain. Alors que durant des années on a voulu de grands bassins, aujourd’hui on voit apparaître des bassins ne dépassant parfois pas 10 m2, ou des piscines 5 m X 4m ou 6 m X 3m… Cela permet de profiter de l’eau sans sacrifier la totalité d’un terrain déjà petit au départ. En plus avec un système de nage à contre-courant ou grâce à un élastique de nage, il est possible de faire du sport dans un petit bassin !

Ces piscines « taille S » sont généralement bien équipées, les particuliers consacrant plus de budget aux options de confort notamment. Si ces bassins restent classiques dans les techniques utilisées, les pisciniers ont principalement innové sur les méthodes de travail et les moyens d’accès pour pouvoir évoluer dans des espaces étroits où les contraintes sont nombreuses.

Je ne veux m’occuper de rien… ou presque

Passer un temps fou à nettoyer sa piscine ou à mesurer la qualité de l’eau pour doser les produits de traitement n’est désormais plus une corvée. Des solutions existent pour libérer les propriétaires de bassins d’un maximum de contraintes : le robot de nettoyage automatique par exemple, ou l’automatisation du traitement de l’eau : il peut s’agir du système de filtration (gestion des temps de filtration), ou de l’installation de pompes doseuses pour les produits de traitement qui interviennent en fonction des relevés effectués automatiquement sur la qualité de l’eau.

Je veux une eau chaude toute l’année

Nager dans une piscine à 28° du 1er janvier au 31 décembre est un rêve réalisable… sous les tropiques. Pour ce qui est de nos latitudes, un certain nombre de solutions permettent d’allonger significativement la période de baignade en réduisant, pour les régions les plus chaudes de l’Hexagone, aux trois mois d’hiver la période de fermeture du bassin. La première technique est de chauffer l’eau, généralement avec une pompe à chaleur. Elle permet d’obtenir de bons résultats ; lesquels peuvent être optimisés par l’installation d’un abri qui permet de maintenir une température élevée plus longtemps.

J’ai un petit budget

Vouloir une piscine ne veut pas forcément dire se dépouiller de toutes ses économies. Pour les budgets les plus modestes, la piscine hors sol permet de s’en sortir pour 1 500 euros environ (pour un premier prix de bonne tenue). L’autre avantage est de limiter les formalités administratives pour son installation (il n’y en a pas). Pour ceux qui peuvent consacrer à ce projet un budget un peu plus important, et à condition d’être bricoleur (ou d’avoir des amis ou de la famille qui le sont) la piscine enterrée en kit à monter soi-même est une solution que l’on peut approcher à partir d’environ 7 000 euros. (bassin 6 m X 3 m), système de filtration inclus.

Je veux un rendu le plus « naturel possible »

Il existe des baignades qui ne sont pas des piscines l’eau n’étant pas désinfectée et désinfectante. Mais les pisciniers (fabricants et installateurs) ont, face à la concurrence, imaginé des solutions hybrides consistant à aménager d’un côté un bassin traditionnel avec un effort d’intégration dans l’environnement naturel, et à réaliser d’un autre côté un lagunage juste attenant mais cloisonné et dont la vocation est purement décorative.

Je veux un système de sécurité discret

Le système de sécurité le plus discret est l’alarme de piscine et, contrairement aux idées reçues, ce n’est pas le moins efficace (ce sont les barrières de sécurité car la porte doit être tenue fermée … et les adultes ont tendance à relâcher leur vigilance). Les systèmes les plus efficaces restent les couvertures et les abris. Mais en tout état de cause, rien ne remplace l’attention des grands.

Je veux une assurance qualité

La Fédération des professionnels de la piscine (FPP) délivre deux labels de qualité : Qualipiscine et Certipiscine pour les membres de la fédération qui ont entrepris une démarche de certification ou de qualification auprès d’organismes indépendants.
Par ailleurs, les entreprises non labellisées et adhérentes à la FPP sont généralement des interlocuteurs de qualité pour les particuliers

plus d’infos sur:  www.pisicne-bonheur.fr

Piscines

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil
Aucune réponse à “Quelles questions pour aborder sa piscine ?”

Laisser une réponse