Quel enduit isolant pour une ITE projetée ?

Oct 05, 2015 0 commentaire par

Une solution innovante d’isolation par l’extérieur se présente sous la forme d’un enduit projeté sur le gros œuvre, incorporant des granules d’aérogel de silice, dont la mise en œuvre se fait à l’aide d’outils classiques. Les performances seraient au rendez-vous. Zoom.

L’isolation par l’extérieur est un marché en croissance, porté par la rénovation thermique. En 2013, le marché français frôle désormais les 20 millions de m² annuels, soit près du double des chiffres de 2010. Le projet Parex.IT (« Parement extérieur pour l’isolation thermique ») est un projet collaboratif qui vise à développer un enduit isolant minéral, projetable, constitué d’une matrice hydraulique adjuvantée comportant des granules isolants d’aérogel de silice. Un produit innovant qui apporte une isolation continue, à la différence des plaques à découper, et dont les performances sont élevées : le coefficient de conductivité thermique a été mesuré à 0,027 W/m.K (contre 0,034 pour la laine de roche et 0,036 pour le polystyrène). Stéphane Le Fay, chef du projet pour Parex Group, explique : « Après plusieurs mois de développement, la formulation d’enduit obtenue par les acteurs du projet présentent des résultats très convaincants, tant en termes de mise en œuvre, de résistance au feu, de perméabilité à l’humidité, et surtout de performance thermique (…) supérieure à celle du polystyrène expansé, beaucoup plus difficile à mettre en œuvre que l’enduit ».

Un produit innovant mais un procédé classique

isolationLa pose se déroule en trois étapes successives : la pose de l’enduit isolant, projeté par une machine thermique classique, l’ajout d’une couche de base tramée et l’application d’une finition en surface. L’épaisseur de la couche d’enduit est réglée par l’entremise de repères en bois et le séchage nécessite quelques jours. L’aérogel de silice, incorporé dans le produit, confère des qualités d’isolation et de légèreté qui ont déjà fait leurs preuves dans l’aérospatiale. La couche de base qui est ensuite rapportée contient une trame de verre qui renforce mécaniquement le système. Un régulateur de fond silicone est ensuite appliqué avant que le complexe ne reçoive l’enduit de finition à la chaux. La mise en œuvre du système d’isolation par projection en continu sur l’enveloppe du bâtiment, supprime tout risque de pont thermique, quelle que soit la configuration, et ne nécessite pas d’équipements particuliers : elle peut être entreprise par tout spécialiste de la façade. Et les matériaux employés, 100 % minéraux, assureraient à la fois une innocuité à l’application et un bon comportement face au feu.

Expérimentation en conditions réelles

Les performances du nouveau système d’isolation par l’extérieur ont d’abord été modélisées en laboratoire par Armines et le CSTB, démontrant au passage la pérennité du complexe en fonction du degré d’hygrométrie. Puis elles seront mesurées sur une maison expérimentale, construite sur la plateforme Incas du CEA-Ines en Savoie et inaugurée à la fin du mois de juin 2014. Le démonstrateur devra quantifier, pendant un an et à l’échelle 1, les économies d’énergie réalisées. « Cette maison entièrement instrumentée nous apportera le retour d’expérience nécessaire, avant la mise au point définitive de l’enduit Parex.It », annonce Stéphane Le Fay, marquant la fin de l’aventure de recherche collaborative (voir l’encadré) et le début d’une nouvelle phase industrielle. A noter que le projet a été labellisé par trois pôles de compétitivité et sélectionné par le Fonds unique interministériel pour bénéficier d’un financement. Le budget global du projet est, pour l’heure, de 2,5 M€.

Sources : www.eti-construction.fr

Isolation

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil
Aucune réponse à “Quel enduit isolant pour une ITE projetée ?”

Laisser une réponse