Qualité de l’air intérieur, quelle étiquette sur les produits ?

Jan 14, 2013 0 commentaire par

Depuis le  1er janvier 2012, et en application de la réglementation des lois Grenelle I et II, tous les produits de construction et revêtements de mur ou de sol ainsi que les peintures et vernis sont soumis à un étiquetage obligatoire indiquant le niveau d’émission de composés organiques volatils (COV).

L’objectif de cette mesure est d’informer et de prévenir le consommateur sur les risques de toxicité par inhalation liés à ces polluants volatils tels que le formaldéhyde, le toluène ou encore le styrène, qui peuvent entraîner des pathologies comme l’asthme, les allergies ou les conjonctivites.
Celles-ci concernent de 25 à 30% de la population dans les pays industrialisés.
Le coût de la mauvaise qualité de l’air intérieur est estimé, en France, entre 10 et 40 Md€ par an (source EnVIE, programme européen sur la QAI). »

Les industriels sont invités à commercialiser des produits en faveur d’un environnement plus sain.

Ainsi, ce sont plusieurs milliers de références concernées par le nouvel étiquetage

  • peintures, papiers peints, parquets, moquettes, vernis, colles, adhésifs…
  • avec un barème allant de A+ (très faibles émissions) à C (fortes émissions).

Le classement concerne onze COV au total, que l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur a choisi et identifié en raison de leur présence dans l’ensemble des intérieurs français.
« Les classes du niveau d’émissions ont été construites avec le protocole de l’Afsset réalisé en 2009 et visant à mettre au point cet étiquetage », précise François Maupetit, chef du pôle ingénierie des risques sanitaires au CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment).
L’entrée en vigueur de la mesure se fait de la façon suivante : pour les produits mis à disposition sur le marché à compter du 1er janvier 2012 : 1er janvier 2012 ; pour les produits mis à disposition sur le marché avant le 1er janvier 2012 : 1er septembre 2013.

sources batiactu

Décoration, Eco Construction, Environnement, Produit

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil
Aucune réponse à “Qualité de l’air intérieur, quelle étiquette sur les produits ?”

Laisser une réponse