Pourquoi les poêles à bois ont-il la côte ?

Juin 03, 2012 0 commentaire par

De plus en plus appréciés, ils offrent une diversité de techniques pour répondre à tous les besoins.

De plus en plus de foyers optent pour l’installation d’un poêle à bois dans leur logement.
Le phénomène s’explique de plusieurs manières. Outre le côté décoratif de l’objet, qui suivant le design choisi peut véritablement donner de la personnalité à une pièce, le poêle à bois bénéficie d’un soutien de la part de l’État puisqu’il ouvre droit à un crédit d’impôt de 15 % (en cas de nouvelle installation) ou de 26 % en cas de renouvellement. Il utilise en outre la source d’énergie la moins chère, le bois, qui par ailleurs dispose d’un bilan carbone excellent puisqu’un arbre absorbe plus de CO2 que sa combustion n’en produit.

Attika Ruegg

Par ailleurs, avec l’intérêt croissant des Français pour ce type de produit, les fabricants ont fait des efforts en travaillant à de nouvelles technologies.
C’est ainsi qu’à côté du poêle à bois traditionnel, bien d’autres types de produits ont été développés ces dernières années, dans un souci d’amélioration de la performance énergétique et de simplification de l’utilisation. Ainsi dénombre-t-on pas moins de cinq types de poêles à bois :
■ les produits en acier ou en fonte qui répondent à l’image traditionnelle que l’on s’en fait.
■ Il existe aussi les poêles de masse qui combinent pour leur confection de la fonte à l’utilisation de matériaux réfractaire. Ils bénéficient d’un excellent rendement (jusqu’à 85 %). ■ On peut citer les poêles à postcombustion (qui peuvent être à double combustion),
■ les poêles turbo (air propulsé sur les flammes),
■ ainsi que le poêle à granulés qui bénéficie, outre d’un très bon rendement (compris entre 80 et 85 %), d’une grande facilité d’utilisation puisque son alimentation (principal inconvénient d’un poêle à bois qu’il faut recharger), est automatisé.

Chauffage aux bois, Dossiers techniques, Produit

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil
Aucune réponse à “Pourquoi les poêles à bois ont-il la côte ?”

Laisser une réponse