Pourquoi l’éco-construction ne décolle-t-elle pas ?

Déc 03, 2012 1 commentaire par

La situation de l’éco-construction en France n’est pas brillante. En effet, selon un sondage Ipsos de septembre 2012, la quantité de chantiers n’augmente pas, et seuls 37 % des artisans ont réalisé ce type de chantiers en 2012, alors qu’ils étaient 39 % en 2011 et 40 % en 2010.

14 % des entreprises estiment que la demande dans ce domaine a baissé, 55 % qu’elle est restée stable, et moins d’une sur trois a constaté une augmentation. Les artisans ne semblent d’ailleurs pas pressés de s’investir dans ce secteur, 34 % d’entre eux désirant même reculer au maximum l’échéance : ils sont 4 % de plus qu’il y a un an.
De la même manière, 79 % n’envisagent pas l’obtention d’un label ou d’une certification qualité environnementale à court terme.
Seuls 4 % d’entre eux l’ont déjà obtenu et 17 % en font un objectif à 2 ans.

Les obstacles au développement de l’éco-construction sont multiples.
En plus de la faible demande des acheteurs (59 %, soit une baisse de 2 points par rapport à 2011), voici les principales raisons invoquées par les entreprises dans cette enquête :

  • manque de formation et de conseil (33 %) ;
  • aides financières insuffisantes (31 %) ;
  • lourdeur des investissements (26 %) ;
  • manque d’effectifs (17%).

Enquête téléphonique Ipsos réalisée du 18 au 28 septembre 2012, auprès d’un échantillon national représentatif de 502 artisans d’entreprises du bâtiment de 0 à 5 salariés.

Etats des lieux, Professionnels du bâtiment

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil

1 réponse to “Pourquoi l’éco-construction ne décolle-t-elle pas ?”

  1. Willy FURTER says:

    Bonjour,

    Afin de faire décoller l’écoconstruction, il est nécessaire de fournir des produits ainsi que des techniques écologiques autant qu’économiques, ce qui n’est pas le cas actuellement.
    Une maison est 8000 fois plus simple à fabriquer qu’une voiture, et elle est commercialisée 10 fois plus cher.
    Comme au rugby, lorsqu’une équipe perd, elle revoit les fondamentaux.
    Cordiales salutations

    Willy FURTER
    http://www.maison-econome.forumpro.fr

Laisser une réponse