PISCINE CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR AVANT DE FAIRE LE GRAND PLONGEON !

Fév 26, 2020 0 commentaire par

Vous possédez un terrain suffisamment vaste pour faire construire une belle piscine ?

SUIVEZ NOS CONSEILS ET LES DIFFÉRENTES ÉTAPES POUR QUE CE PROJET ARRIVE À SON TERME SANS PRENDRE L’EAU !   

BIEN CHOISIR L’EMPLACEMENT DE LA PISCINE SUR VOTRE TERRAIN 

Le terrain qui accueillera votre piscine doit être le plus plat possible, sans roche à extraire, et exempt de nappe phréatique et si possible isolé
du vent et des regards indiscrets. Pour un ensoleillement idéal, construisez votre piscine le plus loin possible des arbres. Cela limitera le temps passé à ôter les feuilles et autres résidus !

Astuce : En construisant votre bassin près de votre maison, vous pouvez faire l’économie d’un local technique pour la filtration et les branchements et utiliser le générateur de chaleur (chaudière, pompe à chaleur…) de votre habitation pour chauffer l’eau de la piscine.

PERMIS DE CONSTRUIRE OU SIMPLE DÉCLARATION ?

Si la surface du bassin que vous avez choisi est supérieure à 100 m²,
un permis de construire validé en mairie est obligatoire. Entre 10 m² et 100 m², il vous suffira de remplir une déclaration préalable.

Attention, si vous prévoyez de faire construire un abri de piscine de plus de 20 m², un permis de construire sera également demandé.

QUEL TYPE DE PISCINE ? 

Il est important d’établir un budget avant de vous lancer ! Commencez par vous renseigner auprès de professionnels sur les différents types de piscines présents sur le marché.

Les monocoques sont des modèles moulés d’un seul tenant qui
s’installent rapidement mais exigent une réalisation parfaite du
terrassement pour éviter les déformations et les cassures. Leurs formes sont variées mais les dimensions limitées. Comptez un budget à partir de 7000 €.

Les bassins maçonnés en parpaings et béton sont solides et se prêtent à beaucoup de formes. Mais attention ces bassins requièrent le
savoir-faire d’un maçon spécialisé pour leur mise en œuvre. Comptez un budget à partir de 15 000 €.

Les piscines en métal, quant à elles, sont composées de panneaux ou de feuilles installées une fois le terrassement réalisé. Simples à aménager et de bonne tenue dans le temps, elles sont disponibles pour un prix tout à fait raisonnable : à partir de 8000 €.

Les bassins en béton peuvent quant à eux recevoir tous les revêtements : liner, enduit, carrelage, mosaïque… Le béton coulé dans un coffrage offre une grande liberté de formes et de dimensions et sa mise en œuvre est plus rapide que la maçonnerie traditionnelle. A partir de 18 000 €.

Le béton projeté : sur mesure, rapide, précise, cette technique, appelée aussi gunitage, n’a qu’un inconvénient : son coût élevé. Renseignez-vous car peu de piscinistes sont experts dans cette pratique. A partir de
30 000 €.

Bon à savoir : si vous optez pour une piscine dite « prête à plonger » livrée par un professionnel, vous payerez plus cher que l’alternative de la piscine en kit mais vous bénéficierez de la garantie décennale et de l’assurance de responsabilité civile professionnelle.

LA FORME DE VOTRE BSSIN : NOTRE CONSEIL PRATIQUE 

Les bassins rectangulaires sont les plus faciles à construire et les moins coûteux à équiper car ils sont compatibles avec tous les équipements standards : couvertures, volets… Notez que les dimensions de votre bassin et sa profondeur auront une incidence sur le coût de
fonctionnement : consommation d’eau, électricité, produits de traitement, chauffage…

QUELLE FILTRATION : SEL OU CHLORE ?

Pour un système sain et écoresponsable choisissez le sel. En effet le sel est un élément naturel qui permet d’éviter les désagréments des produits chimiques (pas de risque d’irritations ou d’allergies pour les yeux ou la peau). Toutefois protégez vos équipements en inox car le sel est corrosif !

Si vous optez pour le sel plutôt qu’un traitement au chlore (ou au brome), il faudra additionner le prix de l’électrolyseur.

QUEL SYSTÈME DE SÉCURITÉ POUR VOTRE BASSIN ?

La loi oblige le propriétaire d’une piscine à l’équiper d’un système de sécurité permettant de prévenir le risque de noyade. Sachez qu’il existe plusieurs types d’alarmes : l’alarme périmétrique : l’alarme se déclenche si le périmètre de protection est franchi, l’alarme piscine sonar, qui détecte les chutes dans le bassin, ou la bâche, ou le volet de piscine,  qui clôture la piscine et délimite ainsi l’endroit à ne pas franchir.

ET CÔTÉ FINITION : LE LINER 

Le liner est le revêtement qui recouvrera le bassin et ses bords. Ce matériau est une poche souple, le plus souvent en PVC de 0,75 mm d’épaisseur, fabriquée aux dimensions du bassin, qui est indispensable pour toutes les piscines non maçonnées pour en assurer l’étanchéité.

LA COULEUR POUR DONNER DU STYLE 

Pour changer du bleu, vous pouvez vous tourner vers les gammes de liners sable, gris clair, beige, ou noir…

Mais quelque soit le modèle choisi, faire construire une piscine de
manière réfléchie, en suivant les différentes étapes et accompagner d’un professionnel conférera à votre maison un incontestablement atout.
Un investissement plaisir qui pourra augmenter la valeur de votre maison de 5 à 20 % !

Décoration, Piscines

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil
Aucune réponse à “PISCINE CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR AVANT DE FAIRE LE GRAND PLONGEON !”

Laisser une réponse