PAROLES D’EXPERT CONSTRUCTION ET ÉCOLOGIE DEVRAIENT ALLER DE PAIR ….

Nov 24, 2019 0 commentaire par

Concept populaire, les maisons ossatures bois proposent des volumes pouvant s’ouvrir largement sur l’extérieur, une architecture bien adaptée aux systèmes modernes de chauffage, des modules élémentaires offrant une intégration aisée des contraintes électriques et de plomberie, avec des passages de gaines et réseaux qui s’insèrent facilement dans les cavités des panneaux… ce concept a tout pour plaire et de fait un impact faible sur l’environnement.

Il n’est cependant pas inutile de rappeler que le bois est un matériau cellulosique et que les matériaux isolants de remplissage (fibre de bois, isolants naturels) sont eux aussi vulnérables aux dégâts des eaux et aux attaques des insectes. Quelques règles vont s’imposer pour un bâti durable et une maison ossature bois bien conçue devra notamment être réalisée en surélevant les panneaux de murs par rapport au sol et en les protégeant des intempéries par des débords de toit appropriés, sans oublier un entretien suivi du revêtement et des abords.

ET POURTANT, QUE DIRE DE CES CHIFFRES :

Les maisons ossatures bois représentent environ 20% des projets et 80% des sinistres. Comment alors expliquer que cela conduise à tant d’écueils ?

Construire en bois répondait d’abord à l’idée simple de l’exploitation du milieu et en cela l’architecture bois est exemplaire en montagne, concept qui puise ses racines dans le vernaculaire, dans la forêt, dans les pierres solides dont on fait les assises des chalets d’antan. Ainsi, construire en bois est devenu au fil des années, un choix qui doit pourtant être réfléchi et qui nécessite un peu de recul. Que dire des maisons ossature bois dans des secteurs humides de plaine où les bardages ne parvenant pas à trouver un équilibre hygrométrique se tordent à en arracher les clous pourtant annelés ou torsadés. Que dire des enrobés qui viennent juste au niveau de l’ossature bois et qui induisent des pourrissements aussi spectaculaires que dévastateurs. La technique ne résoudra pas tout !

Construire en bois implique une connaissance approfondie des enjeux et des réglementations car contrairement aux ouvrages classiques béton, le bois tolérera très peu d’écarts et les désordres ne manqueront pas de survenir, alors quelques fondamentaux avant de se lancer dans l’aventure :

  • Une maison ossature bois doit comme toute construction actuelle répondre aux obligations de respect des règles parasismiques et ensemble des normes opposables ainsi, l’EUROCODE 8 relatif aux règles parasismiques, le DTU 31.2 relatif aux maisons à ossature bois, la norme thermique RT 2012 doivent être scrupuleusement respectées.
  • Les assises : Les assises d’une maison ossature bois sont déterminantes et des textes très précis imposent un décollement de 15 cm minimum par rapport à l’environnement extérieur.
  • Les murs : choisir un isolant respirant, veiller à la localisation du point de rosée, autant d’éléments qui ne doivent pas être négligés.
  • La toiture : ventilée bien évidemment, toiture chaude, toiture froide… et que dire des isolants minces si ce n’est qu’ils n’ont pas d’avis technique français mais simplement des validations demandées par les fabricants dans des pays moins regardants s’agissant du respect des normes !

Ces quelques éléments permettent de se rendre compte qu’une construction bois ne doit pas être une aventure mais bien un projet dont chaque détail doit avoir été réfléchi et validé au préalable. Il est donc important de bien choisir son entreprise, son architecte, il en va de la qualité de la réalisation et de sa durabilité dans le temps. Parce qu’une maison ossature est un art de vivre, ne laissez pas des approximations ruiner vos projets.

Jacques GARCIN

Expert près la Cour d’Appel de Chambéry

Tél : 06 26 64 16 08 – mail : Garcin.jacques@sfr.fr

Architecture, Eco Construction

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil
Aucune réponse à “PAROLES D’EXPERT CONSTRUCTION ET ÉCOLOGIE DEVRAIENT ALLER DE PAIR ….”

Laisser une réponse