PAC: quel système pour quel COP ?

Mai 12, 2012 0 commentaire par

L’Energy Saving Trust, une « agence de l’environnement » britannique spécialisée dans la mesure de l’efficacité énergétique des équipements techniques, a récemment publié les résultats de sa dernière étude menée entre 2008 et 2010. Des capteurs de mesure ont été posés sur 83 pompes à chaleur (PAC) aérothermiques et géothermiques. Toutes étaient combinées avec du solaire thermique et produisaient chauffage et eau chaude sanitaire, en habitat collectif ou en résidentiel individuel. Cette étude a démontré que les coefficients de performance (COP) mesurés dans les logements allaient de 1,2 à 3,3 pour les pompes aérothermiques et de 1,3 à 3,3 pour les pompes géothermiques (en France, pour l’Ademe, le COP ne doit pas être inférieur à 3,3). On note que les systèmes les plus simples offrent la meilleure performance. Mais la surprise réside surtout dans les différences constatées entre le COP donné par le fabricant et ceux qui ont été constatés. L’étude insiste aussi sur l’importance du dimensionnement et de la pose correcte de l’équipement, ainsi que sur l’influence du comportement des usagers. Les conclusions sont donc similaires à celles qui ont déjà été enregistrées en France : nécessité d’études thermiques systématiques en amont, et d’une formation au fonctionnement des PAC pour les installateurs mais aussi pour les usagers, notamment en logements collectifs.

Economie d'énergie, Energies renouvelables, Etats des lieux

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil
Aucune réponse à “PAC: quel système pour quel COP ?”

Laisser une réponse