Maison passive Une « maison sans chauffage »

Mar 10, 2015 0 commentaire par

Qu’est-ce qu’une maison passive ? La Maison Passive est une maison construire en ayant recours à toute une série de concepts, de techniques et d’équipements permettant en final une très basse consommation d’énergie.

aqwQuel que soit son mode de construction et sa situation géographique, une maison passive, avec tout le confort actuel, n’a pas besoin de plus de 15 kWh par m² et par an (soit 1,5 litre par m² et par an d’équivalent pétrole) en chauffage. La maison «passive » ne doit pas être confondue avec la maison « écologique » qui elle, va chercher à utiliser des matériaux réputés écologiques qui limitent l’impact carbone et l’énergie grise nécessaire à leur production.
Dans une maison passive, le bien-être thermique n’est pas assuré par un système de chauffage conventionnel. Une maison passive ne coûte qu’entre 10 à 25 euros par mois en chauffage. Pas besoin d’un gros système de chauffage !
Le seuil de 15Kwh/m2/an de besoin en chauffage étant un objectif de performance finale de la construction dans son ensemble, la maison passive doit être validée par un bilan thermique précis de la construction.

Comment arriver à cet objectif ?

  • Pour se chauffer, une maison passive compte sur l’apport énergétique de toutes les sources de chaleur disponibles, extérieure comme le rfvsoleil, ou intérieures comme les habitants, les électroménager, etc. Et oui, c’est moins connu que pour les appareils ménagers mais chacun d’entre nous émet en moyenne 150W de rayonnement. Ainsi une famille de 4 personnes émet autant de chaleur qu’un radiateur de 600W.
  • Pour limiter ses déperditions énergétiques par les murs, fenêtres, sols et toitures, la maison passive met en place une très forte isolation et veille à la suppression de tous les ponts thermiques,
  • Pour limiter les déperditions énergétiques d’air chaud par la ventilation et le renouvellement d’air (une ventilation appropriée avec renouvellement de l’air intérieur est et reste indispensable dans toute maison), l’enveloppe de la maison passive présente une grande étanchéité à l’air couplée à un contrôle de la ventilation
  • L’utilisation d’appareils peu gourmands en énergie est aussi une solution à mettre en oeuvre dans une maison passive.

Toutefois, un chauffage d’appoint est la plus part du temps installé afin de « rassurer » les occupants du logement et afin de faire face aux pics de froids en plein hiver.
Et que ceux qui aiment à dessiner la maison de leur rêve se rassurent : le concept « passif » n’est pas un carcan : il n’interdit aucun matériau de construction, il ne favorise pas la construction à ossature bois par rapport à la construction traditionnelle, il n’impose aucune solution technique, il ne vous oblige pas à respecter une forme de maison en particulier,… La créativité s’exprimera encore dans les maisons passives !

Enfin, sachez que l’appellation « passive » de votre maison correspond à un niveau de performance énergétique parmi d’autres : maison RT2012 / maison « positive » / maison BBC /…

Les caractéristiques techniques des maisons passives

Si le standard « passif » peut être recherché pour chaque type de bâtiment (maison d’habitation, hôtel, bureaux, halls sportifs…), Les caractéristiques essentielles des maisons passives sont :

  • wxcPour le Contrôle de la ventilation : Une ventilation double flux à récupération de chaleur très performante
  • Au niveau des formes des bâtiments : une forme compacte compacte du volume du bâtiment, ainsi qu’une orientation optimale vis-à-vis du soleil,
  • Au niveau de l’isolation : couramment 30cm d’isolation dans les murs et 40cm en toiture – préférence à l’isolation extérieure limitant les ponts thermiques.
  • Au niveau des fenêtres : huisserie haute performance + triple vitrage. Toutefois, pour les climats chauds tel que le sud de la France, des huisseries plus classiques, agrémentées de double vitrage pourront suffire.

Plus marginalement, la maison passive peut rechercher une forte accumulation de la chaleur, de sorte que l’énergie provenant du rayonnement solaire, en particulier, puisse-t-être stockée quand elle ne répond pas aux besoins du moment. La chaleur peut-être accumulée dans une des pièces massives structurelles de façon indirecte – un lit de pierre, par exemple, – enfouies dans le sol à côté de la maison ou placées sous elle. Toutefois, ce stockage intermédiaire réduit l’efficacité de cette méthode, car elle nécessite de fournir de l’énergie supplémentaire pour entrainer le ventilateur, par exemple.

Les avantages / inconvénients

Le principal avantage de la maison passive est donc de proposer une forte diminution des coûts de chauffage puisque la chaudière ne doit théoriquement fonctionner que quelques jours par an. Moins consommer d’énergie permet aussi logiquement de moins polluer.
La maison passive se marie aujourd’hui très bien avec des objectifs écologiques. L’utilisation de produits recyclables comme le bois, le chanvre, le coton ou la fibre de bois pour l’isolation, contribue à une démarche écologique plus globale. Cette dynamique écoresponsable est une évidence aujourd’hui.

tgbAu rang des inconvénients, le principal est le surcoût des installations nécessaires à atteindre les obligations induites de la norme. Si la maison passive coûte entre 15 et 20 % de plus qu’une maison répondant à la RT 2012, il faut prévoir un retour sur investissement de moins de 20 ans (10 – 15 ans, selon les matériaux ou 17 ans selon les études du Passiv’Haus Institut en mai 2011).

« A contrario, je regrette que les banques ne prennent pas en compte l’économie générée par une telle construction. Ainsi, c’est à peut près 100 euros d’économies d’énergie mensuelles qui pourraient être rajoutés au montant des mensualités remboursées par les emprunteurs, leur permettant ainsi d’accéder à une maison passive, explique Pierre-François Guillaumie ».
L’autre inconvénient majeur est que la maison est dépendante des habitudes de vie de ses occupants. Si les fenêtres ou la circulation d’air par ventilation sont utilisées à mauvais escient, tout le bénéfice des installations est réduit à néant.

De la même manière, peu de propriétaires de maisons passives vivent réellement à 19°, comme les calculs passifs en font l’hypothèse. Une majorité préfère régler la température de leur intérieur à 21 ou 22° voire 23°, température jugée plus confortable. C’est ainsi que beaucoup s’étonnent (à tord !) que leur maison passive n’arrivent pas à atteindre les objectifs fixés.

Le concept « Passivhaus »

Passivhaus est un label allemand de performance énergétique dans les bâtiments. Il est accordé aux logements neufs dont les besoins en chauffage sont inférieurs à 15 kWh/m²/an. La consommation totale, calculée en énergie primaire prenant en compte le chauffage, la ventilation, l’éclairage, l’eau chaude sanitaire, les auxiliaires et les équipements électrodomestiques, doit être inférieure à 120 kWh/m²/an. Il met également l’accent sur l’étanchéité à l’air du bâtiment (n50 ≤ 0,6 vol/h). Cette étanchéité est en effet indispensable pour assurer un bon fonctionnement du système mécanique de ventilation (VMC), et ainsi pouvoir utiliser une ventilation double flux avec récupération de chaleur. En France, c’est l’association La Maison Passive France qui se charge de certifier les maisons passives répondant aux critères cités ci-dessus.

Rendre la maison passive obligatoire ?

« L’évolution des réglementations thermiques sous les directives du parlement européen, nous amène progressivement vers des bâtiments où les besoins de chauffage sont si faibles que les installations de chauffage classiques n’auront bientôt plus lieu d’être », explique Pierre- François Guillaumie, contractant général du bâtiment, coactionnaire de la société MPCB (Maison Privative et Collective en Bois), installée à Clermont Ferrand, depuis trois ans.

ujC’est sans nul doute dans notre pays, comme ailleurs, lorsque l’on prend en compte la précarité énergétique, l’état des réserves des énergies fossiles et le prix de l’énergie, que l’on prend conscience que l’investissement supplémentaire ne peut plus être un obstacle à la décision de construire passif.

Pendant que nous dilapidons le patrimoine national pour financer les importations de pétrole, des maîtres d’ouvrage responsables raisonnent désormais en avance sur la réglementation et sur un modèle constructif dont les besoins énergiques sont proches de zéro. Qu’attendons-nous pour rendre le passif obligatoire comme au Voralberg depuis 2007 (où Hermann Kaufmann a obtenu en 2007 le « Prix international d’architecture durable »). Pour construire passif, il faut d’abord et surtout concevoir, mais aussi réaliser. Les professionnels du bâtiment tiraillés entre les contraintes économiques des projets et les réglementations sont mis à rude épreuve dans leur mode de travail. Ils vont devoir se former à de nouvelles méthodes et de nouvelles mises en oeuvre, c’est notre raison d’être chez MPCB, conclue Pierre-François Guillaumie ».

Maison THEMIS « concept construireonline et en vente chez MP-CB »

edcMaison contemporaine spécialement conçue autour de sa serre bioclimatique. Grâce à cet élément vous pouvez couvrir de 20 à 40% de vos besoins de chauffage. Et tout cela, gratuitement. De plus, cette espace est un véritable espace de vie, un jardin d’hiver où même les plantes  exotiques se sentiront bien. Le garage au Nord Ouest permet de créer un espace tampon pour se protéger du mauvais temps.
Les pièces humides et le hall d’entrée disposés au Nord participent à créer cet espace tampon. A l’inverse, les pièces de jour sont au Sud pour pouvoir profiter un maximum de la lumière et de la chaleur en hiver.
La pièce à vivre, est située au centre du plan, dans le prolongement de la serre est baignée de lumière. Cette serre bioclimatique contribuera aussi au rafraîchissement de l’habitation en été. En effet, grâce à un système d’occultation de la serre par des stores et un système de ventilation naturelle, cet espace pourra vous faire tomber la température de quelques degrés supplémentaires la nuit.

SAS MP-CB (Maisons Privatives et Collectives en Bois)
Tél : 06 72 29 66 48
Mail : pf.mpcb@gmail.com
http://www.mpcb-home.fr

Dossier Projet, Eco Construction

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil
Aucune réponse à “Maison passive Une « maison sans chauffage »”

Laisser une réponse