Le PTZ fait son grand retour dans l’ancien, comment ca marche ?

Juil 03, 2014 0 commentaire par

Retour du PTZ dans l’ancien, élargissement dans le neuf, dispositif Duflot revu ou encore coûts de construction réduits et loi Alur corrigée : les mesures que Sylvia Pinel devaient dévoiler ce midi ont largement été dévoilées par le Premier ministre en personne, dans une interview donnée à nos confrères du Parisien.

Finalement, ce n’est pas Ségolène Royal qui lui aura coupé l’herbe sous le pied, mais Manuel Valls lui-même ! La ministre du Logement, Sylvia Pinel, devrait quand même faire l’annonce de son flot de mesures pour relancer la construction de logements, ce mercredi en Conseil des ministres.

Au menu, le grand retour du prêt à taux zéro dans l’ancien. Supprimé début 2012, il revient donc avec quelques modifications et « sera donc élargi à l’achat d’un logement ancien dans certains centres-bourgs en zone rurale, sous réserve d’y réaliser des travaux », a indiqué le Premier ministre. Selon le quotidien Le Parisien-Aujourd’hui en France, il devrait être disponible dès octobre 2014, le gouvernement espérant en distribuer 80.000 en 2015, contre 44.000 l’an dernier.

Dans le neuf, le PTZ sera élargi et recentré sur les zones où les ménages et notamment les primo-accédants peuvent investir. En outre, les montants des prêts consentis aux ménages seront relevés, le plafond de revenu sera élargi, tandis que le délai à partir duquel le remboursement commence sera allongé.

« Des moyens pour créer une dynamique »

D’autre part, le gouvernement – qui souhaite « aider les Français concrètement à accéder à un logement, et relancer un secteur déterminant pour la croissance et l’emploi » – entend revoir le dispositif Duflot relatif à l’investissement locatif. Ainsi, les propriétaires qui feront l’effort de louer au-delà des 9 ans prescrits par la mesure, devraient bénéficier d’un avantage fiscal supplémentaire.

Enfin, autre annonce phare de ce jour : la réduction des coûts et des normes de construction. Manuel Valls a réaffirmé la mise en œuvre de 50 mesures de simplification dès l’automne prochain, précisant aussi que « d’autres suivront ». Parmi elles, l’autorisation de construire des façades en bois, d’aménager un local à vélo en sous-sol, de construire un « sas » entre les toilettes et le séjour-cuisine, ou encore d’installer un conduit de cheminée dans les maisons individuelles…

Une loi Alur aménagée

Concernant les mesures de la loi Alur, portée par Cécile Duflot sous le précédent gouvernement, le Premier ministre est clair : « Je ne cède à personne, mais il faut entendre les retours du terrain. Il s’est créé un climat de crainte autour de la loi Alur, avant même qu’elle ne s’applique (…). Je veux délivrer un message de confiance ».

Ainsi, pas question de revenir sur l’encadrement des loyers, mais l’instaurer de « façon transparente et prévisible », a déclaré Manuel Valls. Qui confirme que des Observatoires des loyers seront mis en place, notamment « dans l’agglomération parisienne avant fin 2014 ». Cependant, il tient à préciser que le gouvernement agira « dans un souci d’équilibre entre la protection du locataire et la rentabilité pour les bailleurs et investisseurs ».

De même, concernant la GUL, autre mesure phare de la loi, elle ne sera pas abandonnée mais mieux ciblée, confirme-t-il, reconnaissant que « le principe est généreux, mais qu’il a un coût ». Aussi, travaillera-t-il à « l’ajuster pour qu’elle bénéficie à ceux qui en ont le plus besoin : les jeunes ».

Sources : www.batiactu.com

Immobilier, Législation

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil
Aucune réponse à “Le PTZ fait son grand retour dans l’ancien, comment ca marche ?”

Laisser une réponse