LABEL E+ C- ÉNERGIE POSITIVE ET RÉDUCTION CARBONE

Mai 24, 2018 0 commentaire par

Dans la lignée de l’accord de Paris, l’État et les différents acteurs de la construction se sont engagés pour la mise en place d’un nouveau standard environnemental ambitieux, à travers la généralisation des bâtiments à énergie positive et le déploiement de constructions à faible empreinte carbone tout au long de leur cycle de vie.

De la même manière que les labels énergétiques ont permis de faire évoluer la réglementation et d’améliorer la performance énergétique des bâtiments, le label E+C- devrait, in fine, contribuer à tendre vers la généralisation des bâtiments bas carbone.
Cette démarche d’expérimentation, qui s’appuie sur le volontariat des maîtres d’ouvrage, a été mise en place en vue d’une future réglementation pour une croissance verte, qui doit voir le jour entre 2018 et 2020.

ÉNERGIE POSITIVE

Le nouvel indicateur « Bilan Bepos » (Bilan énergétique du bâtiment à énergie positive) correspond à la consommation d’énergie primaire non renouvelable du bâtiment diminuée de la quantité d’énergie renouvelable ou de récupération produite et injectée dans le réseau par la construction. La capacité du bâtiment à consommer l’énergie qu’il produit est ainsi prise en compte. Une des nouveautés consiste également à introduire dans le bilan énergétique les autres usages immobiliers et mobiliers non pris en compte dans la réglementation thermique RT 2012. Afin de tenir compte de la spécificité des différentes typologies de bâtiment, des usages et des facteurs géographiques, quatre niveaux sont prévus (Energie 1 à 4), d’un niveau de base accessible jusqu’à un bâtiment avec un bilan énergétique nul.

BILAN CARBONE

Pour la performance environnementale, la nouveauté repose sur une analyse du cycle de vie qui portera sur un calcul des émissions de gaz à effet de serre d’une part sur la totalité du bâtiment, et d’autre part sur l’ensemble de produits de construction et des équipements. Le calcul prend en compte la totalité du cycle de vie du bâtiment, comprenant les phases de production, de construction, d’exploitation et de fin de vie.
Deux niveaux maximaux (Carbone 1 et Carbone 2) sur une durée de vie de 50 ans ont été retenus par les pouvoirs publics.

HUIT NIVEAUX DE PERFORMANCE

Le label E+C- consiste à combiner l’indicateur Energie et l’indicateur Carbone, définissant ainsi huit niveaux de performance. Son expérimentation va permettre aux professionnels de s’approprier cette nouvelle méthode de calcul et ces nouveaux indicateurs. Il est accompagné d’un dispositif qui permet de bénéficier du dépassement des règles de constructibilité pour les constructions faisant preuve d’exemplarité environnementale.
Le label E+C– pour la maison individuelle est uniquement délivré par l’un des trois organismes de certification ayant passé une convention avec l’État : Cequami, Prestaterre Certifications et Promotelec Service.

Bien souvent, l’évaluation se déroule en 2 étapes. Un premier contrôle a lieu durant la phase études, c’est à dire avant le lancement de l’appel d’offres travaux, et un second pendant la phase chantier, soit avant la réception de la construction. Le label E+C- n’est délivré qu’après la levée des éventuelles non-conformités affectant l’ouvrage construit.

Bâtiment Basse Consommation, Eco Construction, Economie d'énergie, Labels

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil
Aucune réponse à “LABEL E+ C- ÉNERGIE POSITIVE ET RÉDUCTION CARBONE”

Laisser une réponse