La ventilation : une clé pour réduire la facture énergétique

Oct 30, 2013 0 commentaire par

 Forts de leur expérience dans l’installation de systèmes de conditionnement d’air et dans les études thermiques, Sébastien Labat et Charles Mongeon ont créé la société VENTILEA, structure de distribution spécialisée dans les systèmes de ventilation performante pour le résidentiel.

La ventilation, coeur de leur métier, permet d’optimiser le chauffage, l’eau chaude sanitaire et la qualité de l’air dans la construction neuve ou la rénovation. Dans ce domaine, le choix du matériel impose des études précises de faisabilité et d’intégration des systèmes.

Que faut-il privilégier ? Une ventilation simple ou double flux ?

Charles Mongeon : « Le choix d’un système VMC dépend tout d’abord du système constructif et du lieu d’implantation, mais également de la BIZE3071performance d’économies d’énergie ainsi que de la qualité d’air et de confort souhaitée par le propriétaire de la maison. Mais ce qu’il faut bien comprendre, c’est que dans tous les cas, il est impossible de faire sans…

Si l’essentiel du marché de la VMC double flux concerne l’habitat neuf, le marché de la rénovation utilise principalement des systèmes simple flux, plus adaptés, avec souvent le remplacement d’une VMC auto-réglable par une VMC hygro-réglable bien plus performante, qui permet d’atteindre une classe énergétique supérieure à moindre coût ; un budget de 1000 à 2000 € est en effet suffisant pour réduire de 10 à 15 % sa consommation de chauffage. Par ailleurs, les systèmes hygro-réglables permettent désormais d’adapter le débit d’air renouvelé en fonction de la présence ou non de personnes dans les pièces.

La RT 2012 impose de rendre la maison performante mais également d’améliorer le confort intérieur par la qualité de l’air. Or il y a trop souvent eu par le passé de mauvaises installations et des produits inadaptés. Un système de ventilation double flux doit être étudié en amont (dimensionnement, intégration) et doit faire l’objet d’une mise en service pour vérification et réglage des débits. »

De nombreuses configurations possibles

IMG_3052En rénovation, la ventilation représente environ 20 % des déperditions d’une habitation. Il convient au minimum de remplacer les systèmes de ventilation auto-réglables par des systèmes hygro-réglables. Plus on va rendre l’enveloppe de la maison performante en termes d’isolation et d’étanchéité à l’air, plus on va pouvoir s’orienter vers des systèmes très performants comme la ventilation double flux. Attention toutefois à la complexité des passages de gaines !

Dans le neuf et à l’heure de la RT2012, on installe le plus souvent une ventilation simple flux avec une chaudière gaz condensation ou une pompe à chaleur qui alimente un réseau de radiateurs ou un plancher chauffant. Lorsque les clients sont dans une démarche plus qualitative et écologique, le choix d’une VMC double flux très performante peut permettre (sous certaines conditions) l’utilisation d’un poêle à granulés comme source principale de chauffage. Ces installations imposent dans tous les cas une très bonne isolation ainsi qu’une très bonne étanchéité à l’air.

L’air c’est la santé

NYXIl est largement admis que l’air intérieur est régulièrement plus pollué que l’air extérieur. On peut bien sûr éliminer en amont les sources polluantes (formaldéhyde, produits d’entretien, etc…), mais l’humidité et le CO2 produits par l’occupation doivent être évacués grâce à un système de ventilation. Un système double flux permet également de filtrer l’air venant de l’extérieur (poussières, pollens, etc…) et d’isoler des bruits extérieurs. Enfin, le by-pass d’un système double flux donne la possibilité de rafraîchir la maison en été, dès que la température extérieure descend en-dessous de la température intérieure (night cooling).

Une clientèle qui progresse fortement

SébDSC00076astien Labat précise que pour une installation type (VMC double flux dans une maison bien isolée, fonctionnant avec un poêle à granulés), la consommation de chauffage peut tomber à moins de 200 €/an. Dans cette configuration, des systèmes comme ceux de la marque Zehnder permettent de renouveler l’air de toutes les pièces, par aspiration dans chaque pièce humide et par soufflage dans chaque pièce de vie, avec des rendements échangeur de 95 % et des consommations électriques inférieures à 40 W/h. La société VENTILEA a fait le choix de marques performantes et fournissant des produits silencieux, car les systèmes doivent être installés dans les volumes chauffés et étanches à l’air. D’autre part, afin d’améliorer la qualité d’air et de protéger le réseau aéraulique, il est fortement conseillé de filtrer l’air venant de l’extérieur avec un filtre de type G4 pour la poussière et de type F7 pour les particules de pollens plus fines. Sébastien Labat conseille toutefois à chacun de ses clients de contrôler les filtres une fois par mois pour le bon fonctionnement des installations.

Enfin, pour les installateurs et auto-constructeurs la société VENTILEA propose des solutions sur-mesure en ventilation double flux, sous forme de kits avec assistance, ce qui facilite grandement la pose. Elle répond ainsi à une clientèle toujours plus nombreuse, variée, soucieuse d’une bonne réalisation et de sa qualité de vie.

Un lieu de vente avec le conseil en plus

Un showroom technique avec différents types de VMC en fonctionnement apporte aux clients le maximum de conseils pour la réalisation de leur projet et leur permet de visualiser leur future installation. Un stock de matériel de réseau aéraulique est également disponible pour répondre à tout imprévu.

Ventiléa
Tél : 09 61 26 04 58
Mail : vmc@ventilea.com

www.ventilea.com

  • 73-74-38 (Nord)
    Sébastien LABAT
    Portable : 06 45 37 83 11
  • 26-05-38 (Sud)
    Charles MONGEONS
    Portable : 06 87 73 67 67
Etudes thermiques, Reportages

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil
Aucune réponse à “La ventilation : une clé pour réduire la facture énergétique”

Laisser une réponse