La tuile plate, le mariage de la qualité et de l’esthétisme

Oct 02, 2013 0 commentaire par

 La tuile plate est utilisée depuis le VIème siècle dans le nord de la Loire. Elle est issue des lauzes de pierre ou des ardoises. Elles s’adaptent parfaitement aux toits de forte pente, pour le neuf ou la rénovation.

L’étanchéité se fait par recouvrement d’une rangée de tuile sur l’autre plus ou moins important selon la pente de la toiture à couvrir. « 22 à 96 tuiles au m² sont nécessaires, selon la dimension de la tuile et le besoin de recouvrement ». Selon la région, on les appelle tuile plate, tuile à écaille, tuile fer-de-lance, rectangulaires, queue de castor…. La tuile plate se pose en Auvergne, Rhône-Alpes, Bourgogne, Franche-Comté et Alsace, les régions qui ont la pluviométrie la plus forte…

Un matériaux noble et recyclable

17x27 ste foy chevreuse-anthony-rco1 (imerys)Fabriquée en terre cuite, résistante et ingélive, la tuile présente une totale résistance. De plus, en matériau inerte, elle ne génère aucun déchet. En effet, même en fin de vie, celle-ci peut être utilisée à l’empierrage des chemins, remise ne état des carrières …. De même, IMERYS Toiture, leader sur le marché français des tuiles plates, produit dans son usine de renommée régionale, proche de Lyon, à Sainte-Foy-l’Argentière, à proximité du marché. « Ainsi, nous ne délocalisons pas notre production, confie Jean-Noël Robelin, dirigeant chez IMERYS Toiture ».

Pour tous les toits…

IMERYS Toiture fabricant depuis les années 1870, propose trois grandes gammes de produits. D’une part, les tuiles industrielles dédiées aux maisons neuves. Une autre, intermédiaire, vouée aux résidences de caractère. « Nous nous employons à offrir des tuiles plates faciles de mise en oeuvre tout en étant très proches des tuiles anciennes, afin de répondre aux contraintes financières du marché. Ainsi, grâce à cette gamme, les tuiles sont acceptées par les Architectes des Bâtiments de France pour la restauration de monuments historiques, explique Jean-Noël Robelin « . Ces deux gammes sont fabriquées à l’usine de Sainte -Foy- l’Argentière. Enfin, l’industriel présente une gamme destinée à la restauration de monuments historiques. » Cette gamme est sans émaillage, précise Jean-Noël Robelin,. Mais, chaque pièce présente les irrégularités des fabrications artisanales, la patine du temps… »

Recherche de l’esthétisme

Plate press+®e 17x27 Ste Foy RN-Michel AUBAUD (91)( imerys)Depuis une vingtaine d’années, tous les industriels travaillent sur les teintes afin d’harmoniser les toits avec les paysages. Auparavant, les tuiles n’avaient qu’un rôle d’étanchéité du toit. Aujourd’hui, l’esthétique s’est rajouté à cette fonction primaire.. Ainsi, une multitude de teintes est proposée : Une quinzaine de teinte pour les tuiles naturelles et une infinité de teintes pour les tuiles vernissées. « Vert, jaune, bleu, rouge, noir … tout est possible et le toit devient un décor, orné de motifs, explique Robert Maillet de la Tuilerie Blache, spécialiste du sur-mesure et de la restauration des monuments historiques ». Ainsi, la Tuilerie Blache a offert une seconde jeunesse à des édifices tels que Les Hospices de Beaune, l’Abbaye de Brou à Bourg-en-Bresse, la cathédrale de Langres. Où encore, donne un prestige à des bâtiments neufs comme le pavillon d’honneur de l’Emir du Qatar sur l’aéroport de Doha au Qatar.  » Aspects, formes, couleur, patines, notre savoir-faire nous permet de reproduire n’importe quelle tuile plate existante, et cela, jusqu’au moindre détail, précise Robert Maillet ».

Aménagement extérieur, Dossiers techniques, Non classé

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil
Aucune réponse à “La tuile plate, le mariage de la qualité et de l’esthétisme”

Laisser une réponse