LA RÉNOVATION DES INSTALLATIONS DE POÊLE À BOIS OU GRANULÉ

Nov 21, 2017 0 commentaire par

L’installation d’un poêle à granulés de bois est de plus en plus plébiscitée par les particuliers désireux d’effectuer des travaux pour une économie d’énergie dans leur demeure principale. Il est recommandé de confier les travaux à un professionnel certifié QualiBois, reconnu garant de l’environnement (RGE) afin de bénéficier dans le cadre de travaux de rénovation énergétique et sous certaines conditions, de l’Éco PTZ, du crédit d’impôt, et d’une TVA à 5.5 %.

C’est à ce titre que le professionnel Frank Peuteuil, gérant de la SARL Côté Flamme, nous éclaire sur les démarches et les points de vigilance à prendre en compte lors de la rénovation d’une installation d’un chauffage à bois.

EN PRATIQUE : UN DIAGNOSTIC OBLIGATOIRE

Pour toute nouvelle installation de chauffage à bois un diagnostic préalable est indispensable. Il permet d’évaluer l’état du système de conduit existant et ainsi engager les rénovations nécessaires pour une réhabilitation conforme et sécurisée selon le DTU (Document Technique Unifié). Ce dernier dicte à l’installateur les dispositions à prévoir pour le bon déroulement de l’installation, il est également un texte de référence pour les experts en assurances et les tribunaux.

Suite au diagnostic, l’installateur professionnel sera en mesure de vous proposer une gamme de solutions adaptées avec un appareil de chauffage bien dimensionné à vos besoins et un conduit garantissant votre sécurité.

LE TUBAGE

L’intervention sur le tubage du boisseau est obligatoire si ce dernier ne répond pas aux conditions d’étanchéité, d’isolation et aux besoins de l’appareil de chauffe terme de rendement.
Le poêle choisi et donc sa puissance définiront la section de tubage. Cette opération permet, en une seule intervention, de réhabiliter le conduit en le rendant conforme en tous points : section constante et lisse, étanchéité aux fumées, résistance à l’humidité et aux condensats…
Le tubage réduit le risque de goudronnage dans le conduit de fumé et facilite le ramonage.

LES ARRIVÉES D’AIR

Un aspect primordial à prendre en compte dès le début du projet est de s’assurer de la présence ou d’une arrivée d’air – la présence de cette dernière étant requise par l’arrêté du 23 février 2009 pris pour l’application des articles R.131-31 à R.131-37 du code de la construction et de l’habitation relatif à la prévention des intoxications par le monoxyde de carbone dans les locaux à usage d’habitation.
Cette amenée d’air peut-être, soit directe, c’est-à-dire branchée directement au poêle, ou indirecte, elle a alors pour seul rôle de fournir à l’appareil la bonne quantité d’oxygène et ainsi optimiser le rendement.

Le besoin en air d’un poêle peut facilement monter à 30 m3 à l’heure !

CHOIX DU MODÈLE : ESTIMER LA PUISSANCE DE CHAUFFE NÉCESSAIRE

Le choix du modèle du poêle de chauffage de votre maison va dépendre de la puissance dont vous avez besoin pour chauffer votre habitat. Estimer la puissance permet de choisir le meilleur appareil. Un poêle sous-dimensionné n’apportera pas la chaleur attendue, et un poêle surdimensionné apportera de nombreux inconvénients (surchauffe, encrassement,…).
Pour les 2 Savoies, il faut compter en général un besoin de 1 kW par 10 m² pour une maison moyennement isolé (plafond de 2.5 m).
Le rôle du professionnel est de définir les zones pouvant être chauffées en retenant le principe de 100 % de la surface du RDC, 50 % du 1er étage et 25 % du 2ème étage (suivant la configuration de la maison), en soustrayant les pièces non accessibles par la chaleur.

LES SOLUTIONS POUR UN CONFORT MAXIMAL

Afin de répondre au mieux au confort des usagers et optimiser la chaleur générée par le poêle il est possible aujourd’hui d’installer un système de redistribution d’air chaud par la mise en place de circuits avec soufflage. Une bouche d’air est branchée au poêle, l’air soufflé, par le moyen d’un ventilateur, se répartit ensuite dans les autres pièces de la maison. Ce système de soufflage peut être contrôlé soit manuellement, soit à distance par votre smartphone pour une utilisation sereine, économique et responsable.

EN BREF AVANT TOUTE INTERVENTION ASSUREZ-VOUS :

•    que la marque de poêles proposée est bien représentée au sein d’un réseau de distribution qui in fine se portera garant de toute intervention post installation
•    que le matériel installé réponde aux exigences des impôts afin de bénéficier du crédit d’impôt (% de rendement, Taux de Co,…).
•    que le professionnel soit qualifié Qualibois RGE et qu’il possède une décennale à jour.

Chauffage, Chauffage aux bois, Dossiers techniques, Economie d'énergie, Produit

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil
Aucune réponse à “LA RÉNOVATION DES INSTALLATIONS DE POÊLE À BOIS OU GRANULÉ”

Laisser une réponse