La domotique: utile ou nécessaire pour la maison ?

Juin 19, 2012 0 commentaire par

Faire des économies d’énergie, avoir une maison communicante, améliorer sa sécurité ou encore pouvoir rester plus longtemps chez soi quand l’âge accroît la dépendance : la domotique apporte des solutions techniques pour mieux vivre sa maison au quotidien.«La domotique est l’ensemble des technologies de l’électronique, de l’informatique et des télécommunications utilisées dans l’habitat».
C’est ainsi que l’association Promotelec définit la domotique. Damien Hasbroucq, son directeur de la promotion illustre son propos de la manière suivante :

«ouvrir son portail avec une télécommande relève de la motorisation. En revanche, si en même temps que j’ouvre mon portail, j’éclaire l’extérieur de la maison et j’ouvre la porte du garage en une seule action, il s’agit de domotique».

Une fois les mots clairement définis, parler de domotique c’est, avant même d’aborder toute question technologique, voir ce que son introduction dans la maison peut apporter.
L’association Promotelec assure depuis quelques années maintenant la promotion de la domotique auprès des particuliers, notamment lors de journées nationales organisées à Paris et dans différentes villes de province au mois de novembre. L’occasion de mettre en avant les usages et surtout ce que peut apporter la domotique dans le confort quotidien d’une maison.
C’est ainsi que Damien Hasbroucq distingue quatre grands domaines dans lesquels intégrer la domotique apporte une réelle valeur ajoutée :
■ les économies d’énergie,
■ la maison communicante,
■ la sécurité et
■ l’assistance à l’autonomie.

Améliorer les économies d’énergie

Système Tebis – Hager

Selon Damien Hasbroucq, intégrer la domotique permet de réaliser très facilement de substantielles économies d’énergie dans la maison. «Si je prends l’exemple de l’automatisation des ouvrants en considérant plus spécifiquement les volets qui sont un des éléments d’isolation de la maison : en fonction de la lumière et de la température extérieures, on peut prévoir de les abaisser ou de les ouvrir pour renforcer ou non l’isolation de la maison.

Système Essensys – Valentinéa

Il existe également des systèmes d’affichage et de pilotage de la consommation permettant d’agir sur le chauffage, l’eau chaude ou encore l’éclairage comme dans le scénario suivant : lorsque je quitte mon logement, en appuyant sur une seule commande j’abaisse la température du chauffage, j’éteins les lumières, et éventuellement je ferme les volets».

Système Domovea-Tebis – Hager

Mais ce type de dispositif peut également s’appliquer à une pièce : C’est ainsi que lorsqu’une pièce est aérée, le chauffage se coupe automatiquement ; la température de ce dernier peut en outre être programmée en fonction de l’occupation de la pièce etc… «Les études sur les gains possibles en matière d’économies d’énergie sont encore en cours. Mais les premières analyses montrent que la mise en place de petites applications de pilotage permet un gain de 10 à 15 % de consommation énergétique», confie Damien Hasbroucq.

Une maison communicante

Un autre intérêt de la domotique est d’améliorer la polyvalence des pièces en termes d’usages. C’est pour cela que M. Hasbroucq insiste sur le fait que «dès que l’on est en construction ou en rénovation il faut apporter un soin tout particulier aux installations câblées afin de bénéficier au maximum de la plus grande modularité possible dans le logement.
En particulier il convient de veiller à la présence de prises RJ45 ainsi qu’à la pose de câbles de grade 3pour pouvoir utiliser pleinement le multimédia».

Solution Hager

Le responsable de la promotion de Promotelec rappelle en outre toute l’importance qu’il y a aussi «d’avoir un tableau de communication bien conçu qui sert à répartir les circuits de câbles et qui intégrera la box du fournisseur d’accès Internet. Quant aux prises universelles de communication (RJ45), grâce à elles, il devient possible de varier à l’infini les équipements multimédias de chaque pièce d’habitation en fonction de l’évolution de son mode de vie ou de ses humeurs. Le salon devient bureau, l’ordinateur remplace la télévision, le lecteur MP3 se branche dans la cuisine ou la salle de bain, tout cela depuis la même prise. Les ordinateurs de la famille peuvent également être mis en réseau».

Plus de sécurité

Damien Hasbroucq distingue deux niveaux d’apports de la domotique en matière de sécurité.
D’abord en matière de sécurité domestique, la domotique peut permettre d’éviter bien des catastrophes dans une maison. «C’est ainsi qu’elle conduit à la mise en place de systèmes de détection techniques qui peuvent donner l’alerte en cas de fuite d’eau, de fuite de gaz, de coupure secteur ou encore de présence de fumée.

Valentinéa

On est là dans la détection, dans l’information à distance mais également dans l’action à distance puisque l’installation d’un système d’électrovanne peut permettre de couper l’eau en cas de fuite, sans pour autant être présent dans la maison».

Il y a ensuite la sécurité des personnes avec la mise en place de dispositifs d’alerte en cas d’intrusion, d’automatisation des ouvertures et de contrôle de celles-ci à distance, par exemple. «Les personnes âgées pourront aussi identifier leurs visiteurs ou mettre en place une autorisation d’accès des aidants en fonction de plages horaires définies».

L’assistance à l’autonomie

Ce n’est pas là l’un des moindres apports de la domotique.
On vient de voir combien celle-ci pouvait s’avérer rassurante pour des personnes âgées avec un véritable apport en termes de sécurité ; la domotique peut permettre aux personnes vieillissantes ainsi qu’aux personnes handicapées de rester plus longtemps à leur domicile.

Système Tebis pour le maintien à domicile -Hager

Ainsi les commandes à levier ou à effleurement sont-elles faciles à manipuler. Une couronne lumineuse autour des interrupteurs et des prises de courant, ou encore des plaques de couleur, facilite leur repérage, l’identification de leur fonction et donc leur utilisation.
Pour commander l’éclairage, la température ou les ouvrants, la centralisation et l’automatisation des commandes permettent de manière simple et sans user de sa force de piloter ces fonctions.

La domotique offre aussi des solutions pour vivre chez soi, tout en restant en contact avec l’extérieur. Les informations (présence, mouvements, défauts techniques) peuvent être facilement centralisées sur une « box » et transmises à l’ensemble des aidants (professionnels et/ou l’entourage) pour une surveillance préventive rassurante et le déclenchement si besoin d’actions à distance.

L’installation de prises de communication dans toutes les pièces (en particulier, dans la chambre d’une personne alitée) facilite l’hospitalisation à domicile. Ainsi, dans le cadre d’une télésurveillance médicale, les paramètres vitaux (pression sanguine, température, rythme cardiaque, etc.) sont transmis par Internet aux professionnels concernés en même temps qu’ils sont mesurés.

Décoration, Domotique, Dossiers techniques

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil
Aucune réponse à “La domotique: utile ou nécessaire pour la maison ?”

Laisser une réponse