LA CHAUDIÈRE À CONDENSATION COMMENT ÇA MARCHE ?

Oct 27, 2016 0 commentaire par

Les chaudières gaz à condensation sont aujourd’hui le standard en matière de chauffage au gaz.  Si elle fonctionne comme une chaudière classique, elle récupère l’énergie habituellement perdue contenue dans la vapeur d’eau des fumées de combustion, condense ces vapeurs avant de rejeter l’eau sous forme liquide. Ainsi le rendement de cette chaudière atteint jusqu’à 109 %  PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur). Le rendement est le rapport entre l’énergie fournie au circuit d’eau chaude par la chaudière et la chaleur émise lors de la combustion. La chaudière à condensation est particulièrement adaptée au chauffage « basse température » et « très basse température » (plancher chauffant).

Ainsi, la chaudière à condensation allie économie d’énergie, respect de l’environnement et bien-être. En effet, une chaudière a condensation liée par exemple à un  plancher chauffant  vous permettra d’obtenir  une diffusion idéale et homogène de la chaleur dans votre logement. De plus, associé à un régulateur et une sonde extérieure, la température est gérée selon votre convenance en fonction des aléas climatiques. Même si cette technique s’avère un peu plus onéreuse à l’achat, du fait de la technicité utilisée, l’investissement est très vite rentabilisé car les performances sont nettement améliorées.

L’ÉVACUATION, UN POINT CAPITAL

Pour son installation, un professionnel qualifié est indispensable. Celui-ci mettra en place une évacuation. Celle-ci peut être de deux sortes :
• la « ventouse » où l’évacuation des fumées se fait par l’intermédiaire d’un conduit à double voie. L’air est pris à l’extérieur de la pièce où est placée la chaudière et la fumée ressort à travers le mur ou le toit. La ventouse peut-être horizontale (sortie en façade) ou verticale (sortie en toiture). Il existe des chaudières à condensation pour tous les types de combustibles (gaz, propane, fioul, bois…). La ventouse offre un rendement plus élevé (de l’ordre de 4 à 5% selon l’ADEME) et ne nécessite  pas de ramonage.
• l’évacuation en cheminée. Alors il faudra gainer le conduit avec un tubage spécifique. En effet, il est nécessaire d’évacuer l’eau issue de la condensation sans humidifier le conduit.

LES AVANTAGES DU SYSTÈME

Grâce à un meilleur rendement, la chaudière à condensation nécessite une utilisation d’énergie primaire moindre. Ainsi, votre consommation d’énergie diminue et vous réalisez des économies sur votre facture de chauffage.

• Dans un logement neuf, la condensation est la technologie la plus performante en matière de chaudières gaz. Elle assure une performance énergétique élevée pour votre chauffage. Ces chaudières particulièrement compactes peuvent être installées partout, au sol ou au mur, et pourront répondre à vos besoins de chauffage et d’eau chaude, que vous viviez en appartement ou dans une maison.

• Pour une rénovation, le faible volume d’une chaudière à condensation, en fait un atout majeur. En effet, de la même taille, voire plus compacte qu’une chaudière traditionnelle, elle s’intègre parfaitement dans l’espace occupé par votre ancien appareil de chauffage. Seul le système interne change, les raccordements sont identiques et ne nécessitent aucune modification de votre installation en place (qu’il s’agisse de chauffage au sol ou de radiateurs). En rénovation, il est recommandé pour un bon rendement du système  et la longévité du corps de chauffe de faire un désembouage et d’installer un pot à boues.

• Que votre installation fonctionne au gaz ou au fioul, il existe de nombreux modèles de chaudières à condensation pour s’adapter au mieux à votre système de chauffage actuel et à vos besoins.

• Avec leur design compact et leur poids réduit, les chaudières à condensation sont rapides et simples à installer. De plus, elles sont conçues pour permettre un entretien facile, grâce à un accès direct aux pièces d’usure.

• L’utilisation de la condensation permet également de chauffer l’eau contenue dans la chaudière encore plus rapidement, pour vous offrir un confort en eau chaude optimal. Selon vos besoins, pour votre production d’eau chaude sanitaire, optez pour une chaudière associée avec un ballon au stockage de plusieurs centaines de litres d’eau (en général, 50 litres d’eau sont nécessaires par jour et par personne) ou bien une chaudière et un ballon à micro accumulation peu encombrant.

L’entretien, un point clé

L’entretien, non seulement nécessaire, est obligatoire pour l’utilisateur du système de chauffage, depuis le « règlement sanitaire départemental édité en 1978. Un entretien annuel, effectué par un professionnel, vous assurera la sécurité du matériel, la longévité de la chaudière et sera la gage d’économie.

Ainsi, le technicien d’entretien vérifiera le corps de chauffe et la combustion, les raccordements des appareils au gaz naturel, l’état d’encrassement du bruleur et de l’échangeur et enfin l’évacuation de l’eau résultant de la condensation.

Les aides …

L’installation d’une chaudière à condensation, jusqu’au 31 décembre 2016, donne droit à un  crédit d’impôt pour la transition Energétique (CITE) de 30 % du prix d’achat de votre nouvelle chaudière, dans la limite de 8000 € pour une personne seule et de 16000 € pour un couple. Les bénéficiaires de ce crédit d’impôt sont les propriétaires ou locataires de leur résidence principale pour des travaux d’amélioration de la performance énergétique des bâtiments anciens. Depuis le 1er janvier 2015,  tous les travaux devront être réalisés par un professionnel. Si le montant du crédit d’impôt est supérieur à votre impôt, le Trésor Public vous remboursera la différence.

Vous pouvez également bénéficier de la TVA réduite de 5,5%, dans le cadre de travaux d’amélioration de la qualité énergétique des logements dans les immeubles privés de plus de deux ans éligibles au Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique – CITE (sous réserve du respect des caractéristiques techniques et des critères de performances minimales qui déterminent son éligibilité).

Dossiers techniques, Produit, Vos démarches

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil
Aucune réponse à “LA CHAUDIÈRE À CONDENSATION COMMENT ÇA MARCHE ?”

Laisser une réponse