Isoler à la mousse de polyuréthane projetée

Mai 27, 2014 0 commentaire par

ddgDes études dans le cas des habitations à basse énergie et à énergie passive, montrent que l’étanchéité à l’air est une condition indispensable pour une isolation parfaite. »

La mousse polyuréthane y répond parfaitement, explique en préambule Christian Crépin, dirigeant de la société Sol Plus, applicateur de mousse. En effet, par réaction chimique des deux composants, l’isocyanate de méthyle et le polyol, l’air se trouve 46emprisonné, devient statique et isole efficacement. »

Ce matériaux est utilisé dans l’industrie, pour l’isolation thermique depuis des décennies, notamment dans les chambres froides, les congélateurs, les réfrigérateurs…
Ses caractéristiques d’étanchéité et d’isolation, grâce à un coefficient de conductibilité faible, l’imposent dans nos constructions modernes en neuf et en rénovation.

La fin du ravoirage ?

Au delà de son pouvoir d’isolation et d’étanchéité, la mousse offre l’avantage de se substituer à la chape de ravoirage. Celle-ci est une couche à base de ciment permettant d’atteindre la cote de niveau souhaitée et, éventuellement, d’y loger les canalisations de plomberie, de chauffage et d’électricité. « En effet, explique Christian Crépin, toutes les gaines techniques peuvent être directement noyées dans la mousse. » Pour la particularité d’un plancher chauffant : les serpentins sont fixés sur la mousse comme sur un isolant traditionnel.

sdg42

Sur tous les supports

78812

La mousse polyuréthane permet d’isoler les sols (rez-de-chaussée, entresols, combles) les vides sanitaires, les murs intérieurs et les toitures, … elle se fixe sur n’importe quel support tel que la brique, le bois, le béton, le métal,.. Le support ne doit même pas être aussi plan que pour l’application de panneaux isolants traditionnels.

8998

Néanmoins, le support doit être parfaitement sec et propre. « En effet, la mousse s’expanse mal au contact de l’humidité, précise Christian Crépin. De même, il est déconseillé d’appliquer la mousse par température trop basse. Ainsi la méticulosité et le professionnalisme de l’applicateur est indispensable. Ensuite, le produit reste sensible aux ultra-violets et doit impérativement être recouvert d’une chape ou de panneaux si la mousse n’est pas au sol. »
De même, afin d’obtenir une surface plane sur laquelle la chape liquide ou la traditionnelle sera coulée, il est indispensable de raboter la mousse.

 

65qs

 

 

 

 

LRP ISO
10, rue des Rochettes
42100 Saint-Étienne
Tél : 04 77 49 43 60
Mail : lrpiso@orange.fr

Dossiers techniques, Isolation

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil
Aucune réponse à “Isoler à la mousse de polyuréthane projetée”

Laisser une réponse