INSTALLATION ÉLECTRIQUE DANS LA SALLE DE BAIN : COMPRENDRE LA NORME NF C 15-100

Juil 10, 2018 0 commentaire par

60 % des français passent de 15 à 30 minutes par jour dans leur salle de bains. S’y sentir bien est indispensable pour profiter pleinement de ce moment d’intimité. Cette pièce, souvent exigüe, est le lieu de tous les possibles : les équipements innovants font preuve de leur ingéniosité, les matériaux démontrent leurs performances et les tendances rivalisent de créativité.

S’il y a bien une pièce de la maison où une installation électrique hasardeuse est dangereuse, c’est la salle de bain. Nous vous aidons à faire le point sur la conformité de votre installation.

LA NOTION DE VOLUME ÉLECTRIQUE

Les volumes électriques dans la salle de bain sont les espaces qui permettent de délimiter l’installation d’appareils électriques. Ils correspondent aux zones de sécurité à respecter. Seules des parois fixes et pérennes jointives au sol limitent les volumes.

Volume 0 et volume caché : Aucun appareillage électrique n’y est autorisé. Dans le cas de balnéothérapie ou spa équipés d’électricité, les éléments fournis par le constructeur doivent répondre aux normes en vigueur et ne pas faire l’objet de transformation de votre part.
Volume 1 : il ne doit pas dépasser 2,25 m de hauteur. Y sont autorisés les luminaires et interrupteurs alimentés en TBTS 12V et les chauffe-eau de classe I (IPx5 au minimum).
Volume 2 : il doit faire 60 cm minimum pour 3 m de hauteur maximum. Y sont autorisés les luminaires et appareils de chauffage de classe II ainsi que les prises rasoirs de 20 à 50 VA (IPx4 au minimum ).

 

Décoration, Electricité, Salle de bains

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil
Aucune réponse à “INSTALLATION ÉLECTRIQUE DANS LA SALLE DE BAIN : COMPRENDRE LA NORME NF C 15-100”

Laisser une réponse