Construction en rondins La fuste par Jérôme Largeau

Mar 12, 2015 1 commentaire par

La fuste, point de rencontre entre la force de la nature et l’art de l’homme, n’est pas une architecture, mais une technique au service de l’architecture contemporaine : Elle peut alors devenir un art.

Depuis 15 ans, Jérôme Largeau construit des fustes partout en France. Cette technique constructive ancestrale a traversé les décennies pour arriver jusqu’à nous. Si la Réglementation Thermique 2012 a imposé des modifications légères, la fuste passe haut la main tous les tests.

Le principe de construction

aqwLa fuste est un procédé de construction en bois bruts, rondins ou bois équarris, en bois de pays, comme le douglas, issu d’une production locale de Corrèze. Le rondin de bois brut, écorcé et taillé à la main, de diamètre de 36 cm conserve sa forme et sa courbure et vient épouser celui qui le précède et est ajusté bois sur bois. Les rondins sont assemblés par empilage suivant des techniques d’ajustage de grande précision, avec ou sans débords apparents.

Cette méthode de construction, d’une grande souplesse, permet aux architectes de s’adapter à l’architecture locale et de respecter ses contraintes. Les procédés de fabrications sont souvent restés traditionnels et artisanaux ce qui fait que chaque fuste est unique.

Technique ancienne au goût du jour

zsx« La technique de la fuste qui avait pratiquement disparu en France a été réintroduite dans les années 1980 sous l’impulsion de Thierry Houdart. « Cet ingénieur bois de formation, constructeur en Corrèze de Maisons a créé une association avec laquelle il propose des formations liées à la fuste, explique Jérôme Largeau. J’ai suivi une formation avec lui en 1998, juste avant de créer mon entreprise. »
Si l’intérieur ou l’extérieur de la maison en rondins peut être laissé brut, un habillage intérieur ou extérieur peut être ajouté, notamment pour les cuisines et salles de bains. « Le thermicien ou l’architecte peut également imposer une isolation supplémentaire sur certaines parties du bâtiment, précise Jérôme Largeau. Elle se fait alors en ossature bois et placo-plâtre, garnie d’isolant ».

Passage à la RT 2012

rfvLa RT 2012, n’a pas impliqué de modifications importantes pour la construction des maisons en rondins. « Avant la mise en place de la RT 2012, nous utilisions uniquement des produits naturels pour l’isolation et la jonction des rondins. En effet, les joints, entre les rondins, étaient en laine de mouton, confie notre interlocuteur. Aujourd’hui, nous utilisons des produits plus contemporains. Ainsi, les joints américains, en produit issu du pétrole, assurent une étanchéité parfaite des assemblages. De même, pour l’étanchéité des menuiseries, la zone entre le pré-cadre et les rondins étaient comblée de laine de chanvre. Aujourd’hui, la mousse polyuréthane garantie l’étanchéité. C’est une obligation de résultat. »

Au final, la maison en rondins passe le test d’infiltrométrie avec succès et les assemblages sont assurés d’une parfaite étanchéité.

ENTREPRISE LARGEAU
Les Roches – 19200 Saint Angel
Tél : 06 21 06 44 29
http://www.maison-bois-chalets-rond-rondin-gites.largeau-jerome.com
Email : jerome.largeau@wanadoo.fr

Constructeur, Dossier Projet, Maison bois, Reportages, RT 2012

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil

1 réponse to “Construction en rondins La fuste par Jérôme Largeau”

  1. devignes jacques says:

    vraiment du beau travail j espere que vous pourrez travail pour moi dans l elaboration de mon proges

Laisser une réponse