BUREAU D’ÉTUDES STRUCTURES : FONDAMENTAL DE LA CONSTRUCTION

Mai 23, 2015 0 commentaire par

Avec la règlementation de la construction en permanente évolution, le recours aux bureaux d’études devient un passage obligé pour optimiser les coûts de construction. Un de ceux-ci est le bureau d’étude structures.
«La tâche de ce dernier consiste à calculer la solidité des bâtiments neufs ou existants, industriels, commerciaux, collectifs ou individuel, pour le bois, le métal ou le béton armé, explique Julien Dufour, ingénieur au bureau Betec Structures».

EN NEUF …

Pour une construction neuve, le bureau d’étude dimensionne les différentes pièces du bâtiment, auparavant pensé et dessiné par l’architecte.
Ce calcul peut se faire à la main ou au moyen d’un ordinateur.
Après le dimensionnement, les pièces sont «projetées» sur plan afin de les rendre compréhensibles aux divers acteurs de la construction pour la réalisation du bâtiment.

…COMME EN RÉNOVATION.

610308_construction-batiment-travail-emploiDans un bâtiment existant, le bureau d’étude travaille d’une part sur le diagnostic de solidité. Celui-ci se réalise sur sa carcasse, son ossature, c’est à dire les fondations, les poteaux de structure, les dalles, les murs, la charpente. Ce diagnostic peut être accompli au moyen d’équipements qui permettent une analyse du bâtiment sans sondage destructif.
De même, les diagnostics peuvent-être aussi effectués sur des murs en pisé, par exemple, pour en définir le taux d’humidité, sur les charpentes afin de diagnostiquer d’éventuelles attaques d’insectes ou de champignons, mais aussi sur le béton pour en définir sa résistance.
Les fissures sont également observées au moyen de témoins placés de part et d’autre afin d’évaluer la dangerosité du désordre produit. Puis des conseils de renforts sont apportés afin de remédier aux divers problèmes détectés.

RÈGLEMENTATION SISMIQUE : LE PASSAGE OBLIGÉ

9a31034«Depuis une vingtaine d’années, la réglementation sismique obligatoire a évolué considérablement et les nouveaux décrets récurrents sont difficiles à suivre, explique Julien Dufour». Ainsi, de 20 % du territoire français concerné par les mesures parasismiques, la proportion est passée à 75 % aujourd’hui.
Des secteurs autrefois «hors zone sismique» le sont devenus, comme la Saône-et-Loire, par exemple. En effet, même dans un site classifié en zone de «faible risque», la construction ou la rénovation doit respecter certaines normes parasismiques, précise Julien Dufour».
«Pour le neuf comme pour la rénovation, cette réglementation génère évidement des coûts supplémentaires importants, confie notre interlocuteur. Surcoûts liés à l’étude d’une part, mais surtout surcoûts liés à la construction elle-même ».

LE BUREAU D’ÉTUDE : UN GAGE DE SÉCURITÉ

Le bureau d’étude structure devient indispensable dès qu’il y a des modifications de la structure du bâtiment. Même si la plupart du temps, les architectes font appel au bureau d’étude pour ses différents calculs et dimensionnements d’armatures, le particulier, en tant que maître d’ouvrage devra veiller à ce qu’il y ait bien l’intervention d’un bureau d’étude structure.

Image1

 

BETEC STRUCTURES

JULIEN DUFOUR
ingénieur ESIPE
06 48 53 22 28
4 place du centre
01250 SAINT-JUST
betec.structures@gmail.com
BERNARD MERLE
ingénieur ISBA
06 85 52 26 18
Dossier Projet, Législation, Professionnels du bâtiment

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil
Aucune réponse à “BUREAU D’ÉTUDES STRUCTURES : FONDAMENTAL DE LA CONSTRUCTION”

Laisser une réponse