AUGMENTER LA SURFACE HABITABLE

Déc 10, 2015 0 commentaire par

Vous avez besoin d’espace de vie supplémentaire ? Une véranda, un garage, une salle de jeux ou tout simplement une chambre supplémentaire …
Il est possible d’avoir recours à une extension afin de « pousser les murs » ou de choisir l’option de la surélévation totale ou partielle. Faites vos choix.

UN SURCOÛT DE CONSTRUCTION VITE AMORTI

La première chose à faire est d’aller vous renseigner auprès du service urbanisme de votre mairie afin de connaitre le nombre maximum de mètres carrés habitables supplémentaires que vous pourrez ajouter à votre maison. Il est fonction de la surface constructible de votre terrain, de la surface habitable existante de votre maison et du règlement du POS ou du PLU s’appliquant à votre parcelle. Le dépôt d’un permis de construire sera dans la plupart des cas obligatoire ainsi que le recours à un architecte si après ces travaux la surface habitable totale de la maison dépasse les 170 m². Prenez également en compte dans vos calculs que votre taxe foncière augmentera.

L’EXTENSION EN BOIS, LA PLUS PRISÉE

rtyrtRattachée au bâtiment principal, l’extension peut être réalisée en différents matériaux. Mais c’est sans aucun doute l’extension en bois qui est aujourd’hui la plus appréciée en raison des nombreux avantages qu’elle présente.

Pour la réalisation d’une extension en bois, il existe de nombreuses possibilités de styles et de techniques. Selon le niveau d’isolation et en fonction de la finition recherchée, vous avez en effet largement le choix entre une extension « ossature panneaux », une extension « bois empilé », à « panneaux contrecollés », « poteaux poutre », à structure, ou encore « en colombage », …
Chacun de ces types d’extension en bois répond à des techniques bien précises avec de larges possibilités de personnalisation.

COMBIEN ÇA COUTE ?

Le coût de revient fait partie des principaux atouts de l’extension en bois. Moins chères que les constructions traditionnelles, les constructions en bois peuvent être réalisées, selon la complexité de votre projet et en fonction du constructeur ou du professionnel qui la réalise, pour un tarif qui peut commencer aux environs de 600 euros le m² pour un « clos ouvert » simple. Mais en moyenne, on établit le prix d’une extension en bois autour de 1000 euros (HT) le m².

De plus, le bois étant un matériau vert, les extensions en bois bénéficient de différents avantages financiers et d’incitations fiscales encouragés par la législation.

eyet

LE PLEIN D’AVANTAGES

ztrEn plus d’un coût moindre comparativement aux autres types d’extension et grâce aux incitations financières dont elles bénéficient, les extensions en bois présentent de nombreux autres avantages spécifiques : le confort thermique et acoustique, l’esthétique, la relative simplicité de mise en oeuvre qui permet une installation rapide, le faible impact sur le terrain, l’épaisseur relativement faible des murs, et enfin le bonus énergétique COS accordé par certaines communes.

LA SURÉLÉVATION, UNE SOLUTION EFFICACE

Après avoir vérifié que votre structure est assez saine pour supporter une surélévation, reste à choisir entre le béton et l’ossature bois. Les avantages de la surélévation sont nombreux. Les modalités d’installation divergent en fonction du choix des matériaux. Aux qualités indéniables, le bois permet d’obtenir une surélévation rapide, durable et légère.

Deux logiques s’offrent à vous, soit la rupture, soit la continuité avec l’architecture initiale. Le choix du bois autorise une grande marge de manoeuvre dans la construction du projet de surélévation : architecture contemporaine ou non, mur végétalisé, terrasse, ouvertures multiples, escaliers multiples.

trht

PLACE À L’ESCALIER

hgdfPour une surélévation totale ou partielle, l’élément central de la surélévation est l’escalier, dont l’emplacement doit-être judicieusement pensé. Il existe deux types de surélévations. D’une part, la surélévation totale, où il s’agit d’ajouter un étage complet. Cette solution de surélévation modifie généralement l’architecture de la maison. Il permet d’aménager une ou plusieurs pièces à vivre.
La surélévation partielle. Cette technique permet d’installer une pièce (chambre d’amis, bureau, etc.) au dessus d’une structure existante (garage, toiture, combles, etc.). L’accès à cette nouvelle pièce ne modifie pas l’articulation interne du bâtiment existant.

L’ADAPTABILITÉ DU BOIS ET SA RAPIDITÉ.

Le bois permet non seulement un gain de temps mais aussi d’argent. En effet, l’ossature bois, préfabriquée, garantit un chantier rapide, puisque seule la mise en oeuvre sur place est nécessaire. Des travaux ne sont effectués dans le bâtiment initial que lorsque les raccordements et l’escalier sont réalisés. Cela vous permet de rester chez vous pendant toute la durée des travaux. Le bois, doté de fortes qualités en termes d’inertie, assure un bon confort thermique tout au long de l’année.
L’ossature bois s’adapte à tous types de bâtisse : bétonnée, maçonnée ou en bois.

Dossier Projet, Extension et Surélévation

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil
Aucune réponse à “AUGMENTER LA SURFACE HABITABLE”

Laisser une réponse