Alp’ Services: qu’est ce que l’isolation répartie?

Août 31, 2012 0 commentaire par

Alp’ Services est une entreprise artisanale créée par Jean-Luc Lorie. Spécialisée dans l’isolation thermique, elle dispose de nombreux certificats et agréments et possède une large maîtrise des techniques et procédés d’isolation qui lui permet de répondre à toutes les demandes, aussi bien en neuf qu’en rénovation, pour tout type de paroi (planchers, murs, cloisons, combles, toitures…), et selon toute norme en vigueur (RT 2012, BBC, Bepos, Bepass, Minergie, PassivHauss…). Son rayon d’action couvre l’ensemble de la région Rhône-Alpes.

Isolation thermique d’un rampant de toiture,
système d’isolation répartie (rénovation)

L’isolation ne se résume pas à disposer une simple épaisseur de matériau sur une paroi. Avant toute intervention, même la plus simple (combles perdus), une étude sérieuse s’impose.

Notre rôle est d’apporter une solution cohérente à une problématique, afin d’obtenir le maximum d’efficacité à moindre coût. Notre expérience combinée à nos connaissances en physique du bâtiment sont extrêmement précieuses et nous permettent, une fois les travaux terminés, d’obtenir les résultats escomptés lors de l’étude du projet en termes de performance thermique. Avant de choisir un matériau et une épaisseur d’isolant, il convient d’étudier de nombreux paramètres propres à chaque bâtiment et de traiter de façon rigoureuse tous les ponts thermiques ainsi que l’étanchéité à l’air. Par ailleurs, s’il est aisé d’établir un comparatif de matériaux isolants au niveau de la valeur « R », il n’en est pas de même au niveau de la valeur « Up » qui sera la seule et unique valeur garante de la performance réelle de l’isolation.

Montage des panneaux de sous toiture en fibre de bois à
haute densité (panneau isolant, pare vent et pare pluie)

Très concrètement, la négligence de prise en compte de la valeur Up peut avoir pour effet, par exemple, qu’une isolation avec un R de 7,5 soit moins efficace en termes de performance thermique qu’une isolation affichant une valeur R de 5.

Le système d’isolation répartie est une des meilleures techniques actuelles, qui permet de pallier à cette problématique. Il s’agit du procédé de prédilection des maisons à ossature bois, mais il est également compatible avec tout type de projet, en neuf ou en rénovation, et pour n’importe quelle paroi d’un bâtiment.

Le principe consiste à combiner deux matériaux isolants afin d’annihiler l’ensemble des ponts thermiques (intégrés, linéaires et linéiques) et de répondre à toutes les problématiques liées à la physique du bâtiment.


Isolation par insufflation de ouate de
cellulose, système d’aiguillage

■ Le premier matériau, idéalement de la ouate de cellulose en vrac, viendra envelopper l’ensemble des éléments d’ossature, le tout sans aucun joint.
■ Le second, plutôt des panneaux de fibre de bois à haute densité disposés de façon uniforme et continue en amont ou en aval des éléments d’ossature, participe de façon significative à la suppression de l’ensemble des ponts thermiques et ajoute un important confort au niveau de l’inertie thermique et du déphasage.

Ce chantier est un cas d’école, puisque les systèmes d’isolation et d’étanchéité à l’air ont été conçus de façon à ce qu’aucun élément interférent continu ne vienne traverser et rompre l’étanchéité à l’air de la membrane freine-vapeur (aucune gaine électrique, ni vis de parement intérieur ne traverse la membrane).
Les isolants de toutes les parois sont tous en contact direct (du mur acrotère, en passant par le rampant de toiture et le mur en pignon, jusqu’au plafond sous combles perdus), et seuls quelques éléments d’ossature pénètrent de façon ponctuelle la couche d’isolant.
Aucun élément à forte conductivité thermique n’est en contact direct avec une paroi extérieure.
Au final, ce chantier qui a coûté moins cher que les procédés traditionnels lors de sa mise en oeuvre, permettra à l’habitant des lieux de réaliser de réelles économies d’énergie pour toute la durée de vie du bâtiment, avec en prime un grand confort au quotidien.

Photos de points particuliers très rarement traités de façon convenable, et pourtant responsables d’importantes déperditions thermiques.

Le procédé mis en oeuvre supprime tous les ponts thermiques, la panne sablière
est entièrement enveloppée par le matériau isolant, le tout, sans aucuns joints

Cas de la panne sablière et d’une jonction tridimensionnelle (2 parois murales + 1 paroi en rampant de toiture avec la panne sablière). Dans ce cas d’isolation par l’extérieur, les isolants des trois parois sont tous en contact direct et la panne sablière se retrouve enveloppée par l’isolant (ici, de la ouate de cellulose en vrac mise en oeuvre par insufflation sous pression).

Le trait horizontal sans neige au milieu
du toit donne l’aperçu d’un pont
thermique caractérisé par un défaut
d’isolation au niveau d’une panne

Cas de la jonction d’un plafond sous rampant de toiture et d’un plafond sous combles perdus, au niveau d’une panne intermédiaire. Les matériaux sous forme de rouleau ou de panneau semi-rigide ne permettent pas de traiter de façon conforme ces points singuliers, ici caractérisés par des pertes thermiques exceptionnelles au niveau de la problématique d’une mauvaise jonction des isolants sur la panne intermédiaire.

les panne (ici celle présente au niveau
de la jonction des plafonds sous
combles perdus et sous rampants de
toiture) sont un point particulier très
rarement isolé convenablement

Solution radicale = isolation répartie, les panneaux de fibre de bois sont disposés de façon uniforme et continue sur le chevronnage.
Pour finir, de la ouate de cellulose sera insufflée sous pression entre le plafond et les panneaux de fibre de bois, et la panne se retrouvera donc enveloppée de toutes parts grâce à l’isolant en vrac.

L’ensemble des ponts thermiques sont corrigés par un isolant vrac englobant tous les éléments d’ossatures de la charpente et des plafonds, combiné aux panneaux rigide de sous toiture disposés de façon uniforme et continue sur l’ensemble des chevrons

Cette solution a permis au bénéficiaire des travaux de pouvoir utiliser ses chambres sous combles aménagés en période estivale, avec un confort hors pair et sans avoir recours à la climatisation.

Aménagement de combles, Charpente, Dossiers techniques, Isolation, Rénovation, Reportages

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil
Aucune réponse à “Alp’ Services: qu’est ce que l’isolation répartie?”

Laisser une réponse