A l’avenir, même ouvertes, comment les fenêtres filtreront les bruits extérieurs ?

Juin 24, 2015 0 commentaire par

La société Technal présentera deux nouvelles solutions innovantes sur le marché de l’acoustique à l’occasion du Mondial du Bâtiment (ex-Batimat) à Villepinte en novembre. L’une d’elles n’est autre qu’une menuiserie qui conserve ses propriétés d’isolation acoustique lorsqu’elle est ouverte. Découverte en avant-première de ces deux nouveaux concepts.

Circulation routière, rues animées, voisins bruyants… 86 % des Français se disent gênés par le bruit sur leur lieu de vie. Et ces nuisances sonores risquent de s’intensifier au fur et à mesure de la densification des villes, jusqu’à devenir un véritable enjeu sociétal. Jusqu’à alors, pour se préserver des bruits extérieurs, la seule solution consistait à fermer ses fenêtres… et perdre tout espoir d’aérer son logement. Mais cela pourrait bien évoluer d’ici les prochaines années. La société Technal vient en effet de breveter un nouveau concept de menuiserie, capable d’atténuer les bruits extérieurs, lorsqu’elle est en position ouverte.

Le « Concept Acoustique Active » a été testé sur une fenêtre coulissante avec une ouverture de vantail de 10 cm, compatible avec les normes de sécurité anti-défénestration. « Mais elle pourrait être applicable à d’autres types d’ouverture » assure-t-on chez 240xNxacoustique-active-fenetre.jpg.png.pagespeed.ic.kAYhpz6H0GTechnal. Ce système repose sur deux technologies complémentaires, « passive » et « active », développées en partenariat avec Gamba Acoustique et le laboratoire de mécanique et d’acoustique du CNRS.

Le système passif utilise des matériaux pour réduire le bruit. Dans le cas présent, deux parois latérales bordent la fente ouverte entre le vantail et le châssis. Composées d’un isolant acoustique (laine minérale), elles jouent ainsi le rôle d’un silencieux. « Les ondes de pression du son pénètrent, se réfléchissent et sont absorbées dans la paroi tout au long de leur cheminement, avant de pénétrer par la fenêtre », explique Patrick Lahbib, Responsable Projet Recherche et Innovation de Technal.

Un système dit actif vient compléter le dispositif. L’isolation absorbe les ondes du son, l’analyse en temps réel et génère un « son inverse », une « contre-onde ». Le son nuisible et le son inverse générés par le dispositif s’annulent, le bruit en est de fait atténué. « Concrètement, des micros captent le bruit qui est ensuite analysé via des processeurs, intégrés dans le cadre des menuiseries. A l’extérieur, des hauts parleurs diffusent le contre-bruit nécessaire pour travailler sur les différents niveaux de fréquence à atténuer », détaille Patrick Lahbib.
Au final, le bruit est atténué aussi bien dans les basses fréquences (trafic routier lent) que les moyennes (trafic rapide) et les hautes (sons aigus, bruits domestiques, avion) « On estime à environ 25 db le gain engendré par notre solution » (soit l’équivalent du bruit d’une voiture, contre 300 sans ce système, ndlr.) pour une consommation d’énergie comprise « entre 10 et 20 watts », précise Technal. Le système ne sera pas disponible à la vente « avant au moins deux ans », précise toutefois l’aluminier, pour « un coût estimé à 200 euros (processeurs, micros, carte, hauts-parleur mais hors fenêtre) ».

La fin des tests acoustiques en laboratoire ?

En termes d’innovation acoustique, la société a également mis au point un logiciel pour vérifier la performance acoustique d’une menuiserie, en fonction d’une configuration donnée. « Au lieu de construire une maquette pour faire des tests en laboratoire, le logiciel assure quelle que soit la composition (dimension, vitrage), une précision d’évaluation à plus ou moins 1db », explique Patrick Lahbib.

Le logiciel permet également de réaliser des modélisations exactes sur les ensembles complexes (fenêtre sur allège avec fixes latéraux) et des menuiseries de grandes dimensions. « Actuellement, les simulations numériques sont lourdes, avec des logiciels coûteux qui proposent une méthode par élément fini ou en 3D zone par zone. Là, nous proposons une méthode de calcul analytique de parois, en 2D, pour optimiser la configuration d’une menuiserie et répondre à l’objectif fixé dès la phase de conception», précise Technal.

Sources : www.batiweb.com

Environnement, Isolation, Menuiserie

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil
Aucune réponse à “A l’avenir, même ouvertes, comment les fenêtres filtreront les bruits extérieurs ?”

Laisser une réponse