Pourquoi la construction bois progresse en france ?

Mai 28, 2012 0 commentaire par

Le marché de la construction de maisons à ossature bois est en plein essor. Il a passé, en 2011, la barre très symbolique des 10 % des constructions neuves alors qu’il y a encore une décennie, ce marché ne dépassait pas les 5 %. Loïc de Saint-Quentin, secrétaire général de l’Afcobois, explique comment évolue ce marché et pourquoi les Français sont chaque année plus nombreux à choisir une maison en bois pour abriter leur foyer.

La fable des trois petits cochons ne trouve désormais plus de véritable écho auprès d’un nombre croissant de Français. Non seulement on construit aujourd’hui des maisons en paille (pour les plus engagés), mais chaque année, nos concitoyens sont plus nombreux à faire construire leur maison en bois.Loïc de Saint- Quentin, secrétaire général d’Afcobois (Association française des constructeurs bois), va même plus loin : «aujourd’hui on construit de petits immeubles collectifs, des écoles, des collèges, des usines, des hôtels et même des hôpitaux en bois». Un signe que ce mode constructif s’ancre plus profondément dans les habitudes en matière d’immobilier. Les chiffres sont d’ailleurs là pour le confirmer : désormais, une maison neuve sur dix construite en France est en bois alors qu’il y a seulement dix ans, la part de ces maisons ne dépassait pas les 5%… Et les choses devraient continuer d’évoluer dans les prochaines années. C’est du moins ce que pense M. de Saint-Quentin : «Depuis plusieurs années le nombre des constructions bois progresse de 20 % par an et je pense que cela va continuer ainsi. En effet, les dernières enquêtes montrent que 20 % des particuliers qui souhaitent faire construire une maison individuelle souhaitent qu’elle soit en bois».Comment expliquer cet engouement ?D’une part par les performances thermiques des maisons en bois, surtout dans la perspective de la mise en oeuvre de la nouvelle règlementation thermique RT 2012. D’autre part en raison d’aspects environnementaux: le bois est un matériau naturel, renouvelable.CM Bois et Habitat

Ste Porthelina

Les maisons en bois entrent donc pleinement dans les objectifs de développement durable que se sont fixées nos sociétés. Ce développement des maisons en bois, et on pourrait même dire des maisons à ossature bois (c’est la principale technique utilisée), est très fort partout en France, à l’exception peut-être du pourtour méditerranéen. Contrairement aux autres régions, le sud de la France connaît en la matière un retard certain. «Il y a bien une demande, constate M. de Saint-Quentin, mais il y a très peu de charpentiers dans ces régions». Il en va très différemment de l’arc atlantique où la maison en bois est véritablement un phénomène – presque de mode. Et puis il y a des régions où le bois fait partie des traditions constructives comme les Vosges, le Jura, le Rhône-Alpes ou encore l’Auvergne.

Toutefois, quelques obstacles existent encore pour que se développe pleinement la construction bois. «Si aujourd’hui nous avons 20 % des Français qui souhaitent construire une maison bois alors que ces dernières ne représentent dans les faits que 10 % des maisons neuves, c’est notamment parce que l’offre manque sur certains créneaux de marché», analyse M. de Saint-Quentin en poursuivant : «ce constat est particulièrement vrai sur le marché des primo-accédants. Les entreprises de construction bois se sont longtemps développées sur le moyen et le haut de gamme, tout simplement en raison de la demande de la clientèle. Pourtant, on sait construire des maisons en bois dans une gamme abordable pour les primo-accédants».

Ce développement de la maison bois, Afcobois souhaite qu’il se fasse d’une manière qualitative : «Le marché de la construction est très porteur ; or comme tout marché en forte croissance, il y a des opportunistes qui viennent dessus sans en avoir les compétences». La plupart des entreprises sont des constructeurs-réalisateurs, c’est-à-dire qu’elles fabriquent les composantes de la maison et en assure la mise en oeuvre. Il y a bien quelques industriels, mais ils se heurtent au problème du montage : ils ont du mal, selon M. de Saint-Quentin, à trouver la main d’oeuvre qualifiée pour assurer une prestation de qualité. Alors, afin que les particuliers puissent bénéficier du maximum de garanties possibles, ils doivent intégrer leur projet dans le cadre d’un contrat de construction de maison individuelle ou d’un contrat de maîtrise d’oeuvre.

Par ailleurs, Afcobois demande à tous ses adhérents de signer sa charte qualité. Elle vérifie en outre leurs garanties et leurs assurances, en faisant attention qu’elles correspondent bien à une activité de construction bois.

«Nous développons ensuite des démarches qualité avec des labels comme la « maison bois 21 ». Cette démarche qualité est garantie par un audit externe pour l’aspect technique ; elle répond également à un certain nombre d’indicateurs environnementaux comme l’utilisation de bois éco-certifié ou la gestion des déchets».

Aménagement de combles, Charpente, Etats des lieux, Maison bois, Votre projet

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations à son profil
Aucune réponse à “Pourquoi la construction bois progresse en france ?”

Laisser une réponse